Le 31 octobre, ligne 3 du métro parisien (Pont de Levallois-Gallieni). Il était 18 h 20, une heure à laquelle, malgré les vacances de la Toussaint (qu’en République on appelle vacances d’automne), on peut imaginer qu’il y avait pas mal de monde. Une misérable vidéo a été enregistrée et postée sur les réseaux sociaux. On y entend une vingtaine de « jeunes », dont on a très bien compris qui ils étaient et d’où ils venaient, scander, sur l’air des chants militaires américains type Full Metal Jacket, « Nique les Juifs et nique leur mère […]/On est des nazis, on est fiers. » Une jeune femme, témoin de la scène, apparaît sur cette vidéo et on la voit ne pouvant réprimer un ricanement idiot. Aurait-elle ainsi rigolé si, au lieu de collégiens issus de la diversité, il s'était agi de skins ivres de haine et de bière qui avaient chanté ces chants improvisés ? On pose ça là...

La vidéo a été tournée par une jeune femme, rapporte BFM TV. La même qui ricane ? La journaliste précise que la chaîne a préféré flouter son visage. En tout cas, la femme qui témoigne à l'antenne raconte ce qu'elle a vu et entendu, notamment les réactions des passagers. Une dame a dit qu’il ne fallait pas mal parler des Juifs. Les collégiens lui ont ri au nez : pensez donc, c’est une femme, on ne va pas se mettre à écouter les bonnes femmes non plus. Ensuite, quand ces jeunes gens spirituels ont commencé à chanter « Nique la France ! », un vieux monsieur leur a demandé pourquoi ils disaient cela. « Vive la CAF et vive le RSA ! » ont répondu ces Français de papiers. Cri du cœur ? Il paraît qu’il y a également eu des propos anti-LGBT et contre la police. Bon. Disons qu’on a affaire, a priori (et sans amalgame, évidemment !), à un profil assez connu. Signalons au passage que, dans cette rame, il y avait une jeune fille qui filme, une dame que personne n’écoute et un vieux monsieur qui ne comprend pas qu’on n’aime pas la France quand on a des papiers français (mais aussi des allocs françaises et un revenu de « solidarité » français). Personne d’autre n’a réagi. Un peuple d’ectoplasmes collés à la vitre de leur portable ou soudain très intéressés par la pointe de leurs chaussures : c’est tout ce qu’il reste, dans les zones 1 à 5 du passe Navigo, du peuple de Charlemagne et Napoléon, qui fit trembler la Terre entière.

 

Et maintenant, que va-t-il se passer ? Bien entendu, la préfecture de police a déclenché un article 40 en signalant les faits au procureur. Bien. Les « jeunes » ont contacté la jeune fille qui avait tourné la vidéo pour se présenter, revendiquer ces chants et dire qu’ils étaient fiers de leur geste, avec une tranquille certitude de l’impunité. Ils sont mineurs, il ne leur arrivera rien. À leurs parents non plus. Tout ce petit monde est aussi français que Vercingétorix, on le sait bien. Est-il trop tard ? Bien sûr que non ! Il suffit de vouloir et d’agir. On ne peut cependant s’empêcher de constater que nous avons perdu un temps monstrueux à diaboliser les lanceurs d’alerte et à tenter de nous faire passer pendant des décennies, auprès d’une minorité de moins en moins minoritaire, qui visiblement nous déteste et nous méprise, pour des « souchiens » sympas, avec cette amitié démagogique surjouée de Blanc complexé qu’on retrouve dans certains épisodes de Plus belle la vie. Il n’est donc certes pas trop tard, mais la France est tout de même devenue ce pays où, à Paris, parmi les rats de quinze kilos, les ordures, les travaux, les tentes Quechua™ et les vendeurs de crack, on peut entendre des chants antisémites à l’heure de la sortie du boulot. Les Français ont la France qu’ils ont voulue. Voudront-ils autre chose demain ? On ne peut que l’espérer.

9814 vues

02 novembre 2023 à 14:54

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

53 commentaires

  1. Les Français ont la France qu’ils ont voulue. Et il se pourrait bien qu’ils aient bientôt une France qui soit un pays dans le quel ils n’auront plus leur place. Même Mélenchon !

  2. Très loin de la France en ce moment, mes amis locaux me demande simplement comment nous gaulois pouvons tolérer cela, que répondre.

  3. Il en sera bien un par-là pour hurler à la liberté d’expression. tiens, mélanchon au hasard.

  4. Je leur proposerai bien une séance de cinéma, la projection de Nuits et Brouillards. Notre professeur d’histoire de terminale, en 1973, nous l’avait passé. Nous étions tous sorti avec les yeux rougis et certains n’avaient pas pu s’empêcher de pleurer face à l’atrocité des images. Mais puisqu’ils se disent nazis, cela devrait leur plaire.

  5. La rigueur promise de la justice nationale n’est toujours pas au rendez vous, ici l’imam qui appelle à la haine (0entre autre) n’est pas condamné… alors ces petits anges peuvent s’en donner à cœur joie sachant très bien qu’ils ne risquent rien !?
    Tout part en quenouille…

  6. Cette immigration n’est pas incontrôlée , elle est voulue et organisée. Faut-il rappeler
    Chirac, Regroupement familial.
    Sarko 200 000 immigrés par an avec les papiers.
    Hollande 240 00 immigrés par an avec les papiers.
    Macron 400 000 par an avec les papiers..
    Peut-on faire pire?

Les commentaires sont fermés.