Editoriaux - Entretiens - Santé - Videos - 21 septembre 2017

“Courir pour la vie, car la vie est belle, et sacrée ! Inscrivez-vous vite !”

Nicolas Sévillia explique les raisons et l’organisation du semi-marathon qu’organise la fondation Jérôme-Lejeune. Une manifestation pour soutenir la vie, les vies, et notamment les plus fragiles. Tout le monde peut participer !

Inscriptions ouvertes jusqu’au 30 novembre ! Inscrivez-vous vite sur le site !

Et entraînements à partir du 14 octobre !

Tout le monde se souvient du semi-marathon pour les chrétiens d’Orient qui a eu lieu l’année dernière. Le semi-marathon de cette année s’appelle « Courir pour la vie ». Il s’organise avec la fondation Jérôme-Lejeune où vous travaillez. Pouvez-vous nous dire exactement ce qu’est cet événement ?

Il se trouve que quelques jeunes entrepreneurs bénévoles ont levé une très belle équipe l’année dernière pour soutenir la cause des chrétiens d’Orient.
Il y avait un peu plus de trois mille coureurs l’an dernier. C’était absolument magnifique.
Cette année, ces mêmes entrepreneurs bénévoles nous ont proposé avec grande générosité d’organiser une course au bénéfice de la fondation Jérôme-Lejeune qui s’appelle « Courir pour la vie ».
« Courir pour la vie », ce n’est même pas un acte militant, c’est un acte d’amour tout simplement. C’est courir pour les gens qui ne peuvent pas courir, courir pour les gens qui souffrent, les gens qui sont blessés dans leur corps et dans leur chair.
La vie est belle, elle est belle dès le premier instant où se confond l’identité d’un homme et d’une femme qui donnent naissance à un nouvel être unique. Cette vie-là, il faut la protéger et la défendre. Elle est précieuse.
Par ailleurs, la vie est belle aussi dans sa fragilité et sa différence. Elle est belle à l’institut Jérôme Lejeune où on soigne et on accueille des enfants et des adultes porteurs de trisomie 21. Elle est belle dans les hôpitaux, dans les services de réanimation où beaucoup de gens se battent pour sauver des vies.
La vie est sacrée du début jusqu’à la fin. Du premier jusqu’au dernier instant.
Il faut se battre et la défendre.

Concrètement, un semi-marathon, c’est 21 kilomètres. Est-ce que tout le monde peut réellement le faire ?

Tout le monde est capable de courir 21 kilomètres.
Si vous et moi sommes capables, alors tout le monde peut y arriver.
D’ailleurs, nous venons de croiser madame Lejeune. Je tairai son âge par respect, mais il se trouve qu’elle a l’âge d’une arrière-grand-mère et elle a couru 9 kilomètres l’année dernière.
Si madame Lejeune est capable de courir 9 kilomètres, n’importe qui en bonne santé est capable de courir 21 kilomètres pour la vie.
C’est très simple. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 30 novembre.
À ce jour, nous avons déjà 150 inscriptions confirmées, ce qui est énorme.
Les places vont se tarir très vite. Il faut donc que tous les intéressés aillent prendre leur dossard le plus vite possible sur le site de l’organisation A.S.O.
J’appelle vraiment notre génération, mais aussi les plus jeunes et les plus anciens.
Une fois que cette inscription est faite, ils envoient un mail à l’adresse suivante : [email protected]
On leur donnera quelques infos d’abord pour le jour J et ensuite pour les entraînements qui vont commencer à partir du samedi 14 octobre.
Il y aura deux entrainements par semaine à partir du 14 octobre jusqu’au 4 mars.
Un entrainement le samedi matin, rendez-vous à 10 h 30 à la porte d’Auteuil et un entraînement le mardi soir à partir de 21 h devant l’École militaire.
J’incite le plus grand nombre de nos amis qui sont sensibles à cette cause de la vie à venir nous rejoindre le plus nombreux possible.

À lire aussi

“Il est aujourd’hui interdit de parler de l’IVG, nous voulons lever ce tabou !”

Dimanche 22 janvier, quelques jours après le vote à l'assemblée du fameux délit d'entrave,…