[Chronique] Émeutiers et pillards, aucun lien avec l’immigration, vraiment ?

©Shutterstock
©Shutterstock

Un des problèmes de ce gouvernement, et de M. Darmanin en particulier, c’est qu’ils ont la fâcheuse habitude de prendre les Français pour des imbéciles voire de se moquer ouvertement d’eux. Interrogé au Sénat par la sénatrice Eustache-Brinio qui lui demandait « Pourquoi ne pas dire que beaucoup de ces jeunes sont issus de l’immigration ? C’est factuel », le ministre de l’Intérieur a répondu, avec le petit ton calme et doucereux du mauvais prédicateur, que « l’explication seulement identitaire serait erronée » mais qu’en revanche, « la question de l’intégration et de la réussite de l’assimilation est intéressante » ! Dans un pays normal, M. Darmanin aurait dû être reconduit à son ministère coiffé d’un bonnet d’âne.

Ainsi, avec la tonalité d’une conversation de salon, ce personnage concède que « la question de l’intégration et de la réussite de l’assimilation est intéressante » alors que partout en France, durant six jours, des meutes de pillards et d’émeutiers ont incendié et détruit 1.000 bâtiments, 5.000 véhicules, allumé 10.000 feux de poubelles, attaqué 250 gendarmeries ou commissariats de police (BFM TV), menacé la vie de la famille du maire de L’Haÿ-les-Roses et que le coût direct des dommages causés a été estimé à 280 millions d’euros (Fédération France assurance) ! Le calme ne serait revenu qu’à la demande des caïds de la drogue et des imams…

La réalité est qu’une partie des immigrations qui se sont installées en France ne s’est ni intégrée ni, a fortiori, assimilée. Que les enfants de ces vagues d’immigration qui ont reçu la nationalité française en raison de l’absurde droit du sol et d’un large regroupement familial, non seulement ne se sentent pas Français, mais encore sont entretenus dans la haine de la France. Ils constituent comme un corps étranger, bien que juridiquement français, au sein de la nation. Ce qui amenait François Hollande, en privé, à évoquer une inévitable partition.

Or, cette situation n’est pas le fruit du hasard mais celui de l’incurie et de l’impuissance des gouvernements de droite et de gauche qui, pendant quarante ans, ont pratiqué le « laisser-faire, laisser-passer » en matière d’immigration et se sont refusés, par crainte des activistes de gauche et des militants des droits de l’homme, de sélectionner les immigrations et de réformer un droit inadapté à la situation actuelle de la France et du monde.

Car les immigrations ne sont pas toutes semblables. A-t-on vu les Asiatiques saccager nos villes ? A-t-on vu les Arméniens, Maronites, Coptes et Syro-Caldéens, originaires du Moyen-Orient ou du Caucase, incendier nos quartiers ? Osons enfin dire que, derrière le refus de l’intégration, se profile une question de civilisation et de haine entretenue pour tirer vengeance d’une colonisation passée, le cas algérien étant emblématique.

Comment cela finira-t-il ? Mal. Car les populations en question sont françaises en droit et, hors du cas des binationaux, ne peuvent être déchues de leur nationalité car le droit international interdit de faire des apatrides. Il existe donc un ferment de guerre civile entre des Français qui se sentent Français et des Français de droit qui rejettent la France et se considèrent en pays conquis dans certaine parties du territoire.

Il est plus que probable que le gouvernement actuel et d’éventuels gouvernements de la même mouvance ne feront rien pour remédier à cet état de fait et pour contrôler les flux migratoires. Lassés de l’inaction politique et la clémence judiciaire, les citoyens finiront par se constituer en milices d’autodéfense et nous entrerons alors dans le processus de désintégration de ce que l’on appelle la République. À l’effroi ou la consternation de beaucoup. Mais comme le disait Bossuet : « Dieu se rit de ceux qui déplorent les effets des causes qu’ils chérissent. »

Stéphane Buffetaut
Stéphane Buffetaut
Chroniqueur à BV, élu de Vendée, ancien député européen

Vos commentaires

42 commentaires

  1. Nier les faits , planquer sa tête dans le sable et prendre les français pour des cons : grande spécialité de ce gouvernement . Ils devront répondre de leurs actes , de trahison , de destruction….

  2. Quand le gouvernement algérien parle de ses ressortissants sur leur terre d’accueil il fait référence aux millions d’algériens sur leur terre de conquête. Darmanin a beau voir 90% de Français dans les émeutes, il est un fait que les saccages et les pillages ont été commis par des Français de papiers, biberonnés à la haine de la France depuis toujours.

  3. « nous entrerons alors dans le processus de désintégration de ce que l’on appelle la République… » La République étant née dans le sang, comment s’étonner qu’elle puisse en souffrir à son tour ? Et puis, n’oublions pas que la Corée du nord ou le Congo, pour ne citer que ces 2 pays, sont également des républiques. Arrêtons de faire semblant de croire que la république est universelle et qu’en dehors d’elle, il n’y a point de salut. Quand un système est à bout de souffle, rien ne sert de s’évertuer à essayer de le sauver. Et, ne comptons surtout pas sur ceux qui ont participé à son effondrement pour le réhabiliter.

  4. Darmanin nous dit que peut d’émeutiers sont étrangers j’en doute mais supposons. Le problème est bien plus simple et terriblement a la fois et ne se limite pas a la rase mais a un problème de couleur il s’agit pour ces gens venus du sud de la Méditerranée et les noirs en particulier d’une détestation endémique des blancs qu’ils possèdent ou pas une carte d’identité ne change rien

  5. Limmigration, c’est la pollution des terre par la densification. Ils fuit leur pays surpeuplé, la destruction de leur territoire et ressources agricoles, énergétique et richesses naturelles, Aujourd’hui l’immigration détruit et tue. L’immigration c’est un euphémisme pour invasion prétendument pacifique.

  6. De toute façon le gouvernement, contrairement à ses déclarations fanfaronnes, ne peut rien qu’il le veuille ou non car il n’a plus la compétence en matière d’immigration. La souveraineté nationale n’existe plus, le gouvernement a les mains liées par des accords et traités souvent signés sans consultation des français. C’est se leurrer que de croire le contraire et les propositions de la prochaine réforme du gouvernement en ce qui concerne l’immigration c’est du pipeau : elle ne peut et n’a pour objet, qu’augmenter le flux migratoire. Une vraie réforme impliquerait une dénonciation des traités et un changement dans la constitution. Macron et compagnie n’ont pas l’envergure nécessaire pour mener à bien une telle réforme et, de plus, leur aveuglement idéologique ne leur permettrait pas de le faire

  7. Pas faux mais attention à la sémantique : l’Asie commence aux Dardanelles et au canal de Suez !

  8. Ttès bon article ; non seulement le gouvernement et consorts ne font rien pour remédier à cette situation dramatique mais , surtout , par leur comportement et prises de positions , ils ne font que l’ aggraver ,sans scrupule ni retenue .

  9. Tous ces gens qui n’aiment pas la France bien que possesseur de sa nationalité sont surtout des profiteurs qui ont des droits mais aucun devoir. Exigeons d’eux des devoir et n’accordons les droits que si les premiers sont bien remplis. Il n’y a que l’autorité qu’ils respectent or ce n’est pas avec les pleutres qui nous gouvernent que la situation pourra changer. Maintenant, il appartient aux électeurs de savoir s’ils veulent que ces émeutes puissent continuer.

  10. A cet égard lire l’article très bien documenté de Pierre Brochard dans le Figaro d’il y a quelques jours. ».Pierre Brochand (ex-DGSE): «Si nous en sommes là, c’est à cause d’une immigration de peuplement massive»

  11. Il est temps que les FDO et l’Armée siffle la fin de la récré…Bien sur, cela ne viendra pas de leurs responsables carriéristes…

  12. Il suffit de regarder la télé et on voit que ceux qui cassent et pillent les magasins sont en majorité des non Français de souches .

  13. Il n’y a que Darmanin et les bisounous pour nier une évidente réalité. Oui , il existe bien un lien entre immigration et émeutiers. Darmanin qui le lendemain des agressions au stade de France disait que la responsabilité en était aux supporters Anglais.

  14. il faut dire immigration musulmane , on fait comme avec le terrorisme ou on ne précisait pas terrorisme islamiste .

  15. les émeutes ont bien un lien direct avec l’immigration musulmane ancienne et actuelle , nier la réalité va durer combien de temps encore ?

    • Pas de panique, Macron réfléchit.
      Une convention citoyenne ? Un comité Théodule ? Un grand débat ? Un nouveau machin ?
      Patience

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois