Jeudi 30 novembre, un bus de la STGA (Société de transport de l’agglomération d’Angoulême) a été pris à partie près de la cité de l’Isle d’Espagnac (16), dans le quartier des Ecasseaux, par des individus pour la plupart masqués et en capuches. Des fenêtres du bus ont été brisées et les jeunes ont tenté de s’en prendre aux passagers présents dans le véhicule, rapporte la Charente libre.

Des armes retrouvées

Au moment des faits, une voiture a fait irruption dans le quartier. Plusieurs personnes en sont descendues. S’en est suivie une bagarre impliquant une vingtaine d'individus. Selon le maire de la ville Michel Issard cité par le quotidien local, le véhicule aurait manqué de peu de renverser un enfant en quittant les lieux. Selon lui, les circonstances de l’affrontement sont confuses. Il s’agit très probablement d’« une tentative de règlement de comptes », a-t-il confié au journal local. Des armes ont été vues sur place : gazeuses, barres de fer, béquilles…

Dans le quartier, les riverains mentionnent une « expédition punitive sur fonds de trafic de stups ». Pour l’heure, le parquet d’Angoulême et les enquêteurs n’ont pas donné d’explications officielles. Cinq mineurs ont été placés en garde à vue puis remis en liberté le temps de l’enquête.

5416 vues

04 décembre 2023 à 13:02

Les commentaires sont fermés sur cette publication.