Un quadragénaire a été arrêté, mardi 25 janvier, dans la basilique de la Trinité, à Blois. Il cachait, sous sa djellaba, un couteau et un coran. D’après La Nouvelle République, il s’agirait « vraisemblablement d’un déséquilibré ».

L’homme, âgé de 48 ans, est en garde à vue à Orléans, dans les locaux de la PJ. « L’homme qui voulait rencontrer un prêtre de la basilique avait un comportement bizarre et s’est mis en situation de prière », explique le chef du parquet, ajoutant toutefois qu’il n’était « pas menaçant ni insultant » et n’a pas tenu « de propos à caractère terroriste ».

Un membre de l’encadrement de la basilique décide tout de même d’appeler la maréchaussée. Arrivée sur les lieux, la BAC procédera à l’interpellation du suspect. « Lors de la palpation de sécurité, les policiers ont découvert un couteau de 30 cm, un exemplaire du Coran et un petit tapis de prière », révèle le procureur.

« J’ai tout de suite trouvé cela étrange, l’individu s’est adressé à un bénévole en lui demandant s’il était le prêtre, puis il est sorti de la basilique et s’est tenu près de l’escalier, le regard perdu, il semblait perturbé, révèle un témoin. Puis il est entré à nouveau dans l’église et je l’ai trouvé levant les mains en direction du sud-est, j’ai pensé qu’il était tourné en direction de La Mecque et qu’il priait. C’est à ce moment-là que j’ai décidé d’appeler la police. Heureusement que ça en est resté là après tout ce qu’on a connu. »

Psychotique

Toujours selon le parquet, « lors de son audition, les enquêteurs ont eu affaire à une personne limite délirante, il s’agit d’une personnalité psychopathique qui, selon ses proches, ne prenait plus ses médicaments ». Le suspect serait « de nationalité française » mais « n’était pas connu des services de renseignement ni fiché S ». « Ses antécédents judiciaires remontent à 2010 et 2011 et concernent des vols aggravés », ajoute le parquet.

26 janvier 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.