Le 5 mai 1821, Ier, empereur des Français, s’éteignait dans l’île de Sainte-Hélène au terme d’un exil de six ans.

Incarnation d’une « certaine idée » de la France, passerelle vivante entre l’Ancien Régime et la Révolution, Napoléon Bonaparte a immensément contribué à la grandeur de la France sur le plan militaire, mais aussi et surtout sur les plans économique, , et judiciaire.

Napoléon Bonaparte a créé l’Administration qui, jamais, n’a connu plus grand dynamisme que sous l’Empire. La plupart des institutions, l’organisation de l’État sont dues au génie de cet homme hors du commun.

Napoléon a créé le Conseil d’État et la Cour des comptes, la Banque de France, le corps préfectoral. Il a créé la Légion d’honneur, l’université, les lycées et le , les chambres de commerce. Il a institué le franc germinal. Il a surtout créé le Code civil et le Code pénal.

Les Parisiens lui doivent l’Arc de triomphe, la colonne Vendôme, le palais Brongniart, l’église de la Madeleine, l’aménagement du cimetière du Père-Lachaise.

Sur un plan plus anecdotique, on lui doit la numérotation des rues.

Au niveau , Napoléon a fait rayonner la France bien au-delà de ses . On se souvient des victoires de Marengo, Austerlitz, Iéna, Friedland, Wagram… Il fut un soutien constant des chercheurs en égyptologie.

Surtout, à travers le Mémorial de Sainte-Hélène, Napoléon a créé la légende napoléonienne qui, continuant l’œuvre des quarante rois qui ont fait la France, a donné à notre pays un élément de cohésion historique inestimable : l’épopée impériale !

À l’heure où certains révisionnistes pensent à effacer des pans entiers de notre mémoire collective, c’est-à-dire de notre nationale, il est de notre devoir de conserver et de transmettre le souvenir de Napoléon le Grand qui, comme l’a justement écrit Sacha Guitry, « naquit dans une île, rêva toute sa vie de conquérir une île et mourut dans une île » et fut, d’abord et avant tout, fils de la France.

5 mai 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.