Benjamin Blanchard, de SOS Chrétiens d’Orient, explique le projet initialement retenu pour lequel était demandée cette subvention et dénonce « la police politique » exercée par le groupe socialiste au conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes.

À lire aussi

Benjamin Blanchard : « Ils ont disparu à Bagdad, en centre-ville, dans les environs de l’ambassade de France »

Lundi, à Bagdad, quatre humanitaires de SOS Chrétiens d’orient – trois Françai…