Il paraît que le chancelier allemand connaît une rentrée difficile, selon Le Monde. Les causes ? Une affaire du temps de son mandat de maire de Hambourg qui resurgit, sa maladresse avec le leader palestinien et cette crise énergétique qui fait exploser le prix du gaz et plombe l'économie allemande et européenne, tout comme le moral des ménages qui vont la subir de plein fouet. Ce cocktail détonant fait prédire à certains observateurs un « hiver de colère » (Wutwinter) pour le nouveau chancelier. Chez nous, où les mêmes causes devraient produire les mêmes effets, nos observateurs ne voient rien venir... Il est vrai qu'ils n'avaient pas vu non plus venir les gilets jaunes, lors de cet autre hiver de colère 2018.

Mais revenons au prix du gaz, souci majeur pour Olaf Scholz. Le chancelier n'a rien trouvé de mieux, pour venir en aide aux groupes allemands importateurs en très grande difficulté financière (Uniper, premier importateur de gaz russe, a annoncé, mercredi 17 août, une perte de 12 milliards d’euros au premier semestre, d'après Le Monde), que de créer une taxe pesant sur les consommateurs : 2,419 centimes par kilowattheure à partir du 1er octobre. Les calculettes ont tourné : environ 500 à 600 euros supplémentaires par foyer allemand. De quoi attiser le Wutwinter, même en pleine canicule. D'où une sorte de rétropédalage, trois jours plus tard : la baisse du taux de TVA de 19 % à 7 % à partir du 1er octobre et jusqu'en mars 2024. Une façon de rendre d'une main, etc. Une usine à gaz. L' commence à ressembler à la France et ce n'est pas rassurant.

Mais peut-être vous souvenez-vous que c'est précisément la mesure que préconisait , lors de la campagne des présidentielles. Et vous vous souvenez donc aussi de la moue de mépris de notre Président-candidat, lors du débat du second tour, expliquant doctement l'efficacité supérieure de ses « chèques énergie ». Et surtout, il fallait l'autorisation de la Commission européenne, autorisation que vient précisément d'obtenir le chancelier allemand... On comprend donc que n'ait pas laissé passer l'occasion de le rappeler.

Évidemment, la Macronie ne pouvait laisser passer un tel crime de lèse-majesté, qui risquait de faire son chemin dans des esprits simples comme le mien : si l' le fait, c'est que, peut-être, la mesure n'était pas aussi stupide, non ? Il y avait urgence à éteindre un incendie qui pourrait déboucher sur un Wutwinter made in France.

Quand il y a péril en la Macronie, Le HuffPost répond toujours présent. Il vous explique que « c'est bien plus compliqué » et que la réduction TVA Scholz n'a rien à voir avec la réduction Le Pen. Il suffit de pinailler ici ou là : voulait une baisse sur toutes les énergies et les carburants, pas Olaf. Marine Le Pen n'avait pas précisé si ce serait temporaire ou pas, alors qu'Olaf, etc.

Et puis il y a ces différences entre la France et l' que le journal croit bon de rappeler, mais qui ne sont guère à la gloire du macronisme : « L’ n’est pas (du tout) dans le même contexte budgétaire que la France. Paris affiche une dette publique de 114,4 % du PIB, contre 32,9 % pour Berlin. Ce qui offre à l’ plus de marges de manœuvre. »

Dit autrement : avec une autre gestion des finances publiques que celle des Hollande et Macron depuis dix ans, peut-être aurions-nous aujourd'hui cette marge de manœuvre.

Mais notre Président qui a réponse à tout nous l'a dit vendredi : il va nous falloir « accepter de payer le prix de la liberté ». Celui du gaz, celui des déficits, celui des erreurs stratégiques en matière financière, énergétique et diplomatique.

7666 vues

21 août 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

39 commentaires

  1. La baisse de la tva , c’est pour tout le monde. Le chèque ce n’est pas pour les classes moyennes, donc on est encore spolié. Si on parlait un peu du fuel domestique qui est hors de prix ,,,!

  2. C’est pourtant simple, la baisse de la TVA serait au bout de quelques mois anodine bien qu’efficace. Par contre la remise régulière de chèques relatée par les médias se fait à la gloire du Lider Maximo. Inefficace, véritable usine à gaz – une de plus – mais très psychologique !!!

  3. Mais pourquoi payer encore le prix d’une liberté qu’il nous a déjà volée ? Les français n’en n’ont ils pas encore assez de payer le prix des conséquences d’une gestion désastreuse dont les coupables ne seront jamais punis , sinon par le choix des urnes qui est sans conséquence comme nous le savons tous .

  4. Plus le gaz sera cher plus les recettes fiscales de TVA seront élevées ! C’est donc tout bénéfice pour Macron

    1. Voilà une certitude !
      La ponction sur les carburants rapporte plus que les impôts directs !
      Et puis toutes ces augmentations qui ecrasent les populations n’étaient elle pas un profond désir de l’EU pour obliger les peuples à obéir à son dogmatisme ?

    2. Ce sont de plus des recettes inattendues qui , nous connaissons tous B. Le Maire , ne serviront pas à réduire la dette mais plutôt à augmenter les fonctionnaires ( environ 1.5% en janvier + 4.5% en juillet ).

  5. C’est super et il n’y en a pas encore assez pour atteindre le pois chiche des français.
    Je souhaite qu’ils paient encore plus et plus et sur tous les fronts.

  6. Marine est intelligente ,aime la France et les français .tout cela sans arrogance ni pédantisme …ce qui n’est pas le cas de celui qui se prend pour un grand chef de guerre .

    1. Le grand chef de guerre n’est que celui qui préside à la défaite (et sur tous les plans !)

  7. Je vais finir par croire que tout cela a été orchestré pour affaiblir l’Europe et faire avancer encore plus vite le mondialisme. Ne pas faire appliquer les accords de Minsk était volontaire et maintenant ils font semblant de pleurnicher sur le coût de l’énergie. L’inflation c’est la planche à billets utilisée depuis plusieurs mois et cela fait de façon voulue. Le coût de l’énergie va accélérer la pauvreté ; tout cela était prévu pour nous ficeler.

  8. Pauvre France. De quinquennats en quinquennats, nous avons des chefs d’états de plus en plus mauvais. Et dire que c’est nous qui les mettons au pouvoir, Grave.

  9. Votre illustration. A elle seule, cette attitude méprisante de Macron était édifiante. Ses électeurs bernés restent de grands naïfs.

    1. Ce fut ma première réflexion en voyant l’enfant-président prendre cette pose insupportable.
      Ce petit prétentieux n’a que des postures et des mots creux.
      Et dire qu’il a été réélu pour 5 ans. Comment va-t-il terminer ce quinquennat ?

  10. Baisser les taxes en France relève du casse tête car notre endettement est tel que si on le réalise c’est notre bilan qu’ il faudra déposer. La France ne vit que de taxes sur le travail, le revenu, sur l’énergie, les transports. (la dette de la SNCF a été reprise par l’état; aux français à rembourser).
    La principal métier de l’état c’est la plomberie. On bouche par ci et on chasse chasse par là.
    Nous savons ce qu’il faut faire!!!!!!!!!!! il faut dégraisser le mammouth de la fonction publique; reconvertir son personnel c’est ce que sait faire la fonction privée.
    Les recettes existent mais elles restent planquées par les planqués de la fonction publique.

    1. Pas seulement planquées mais sabotées. Les rats savent agir efficacement pour protéger leur gâteau, qu’ils défendront ardemment jusqu’à la mort de la France.

  11. Pour la « realpolitik » on doit d’abord ouvrir les yeux . S’y refuser, c’est manquer de voir que c’est Poutine qui a la main sur le robinet de l’énergie européenne . Le reste est posture . Encore une fois sur le dossier européen c’est De Gaulle qui avait raison . Hérodote ne disait pas mieux .

  12. La baisse de la TVA c’est trop facile à mettre en oeuvre, ça supprimerait des emplois inutiles au ministère. Tandis que créer une usine à gaz incompréhensible ça créer des emplois. Comme quoi Vulcain sait créer de nouveaux emplois quand il veut mais ce n’est pas les bons

  13. La méthode progressiste c’est avant tout la culpabilisation. de celui qui n’entre pas dans le moule. Votre photo est particulièrement bien choisie. Le visage d’une personne s’imaginant toujours être au dessus des autres, dédaigneux , hostile, méchant et méprisant. Le grand responsable de notre situation n’est pas E.Macron, les grands responsables sont les français avoir réélu pareil personnage à la tête de ce pays. Les non vaccinés ont été trainés dans la boue il en sera de même très vite pour ceux qui se chauffent et roulent thermique.

    1. Vous avez tout dit et bien décrit.
      Cet enfant mal élevé n’a pas d’affect, c’est un algorithme sans possibilité de débranchement.

  14. Sur cette photo, quel regard méprisant pour le bas peuple de cet arrogant et pédant personnage portant deux alliances, de la carpe et du lapin.

  15. La première des chose qu’il convenait de faire était de ne pas se mêler de cette guerre en Ukraine autrement que d’aller y chercher la paix. Au lieu de cela quelques dirigeants élus et non élus ont fait l’inverse, provoqué la Russie au nom du peuple de l’UE sans lui demander son avis par référendum par exemple, lui laissant juste la grosse ardoise à payer et peut-être pire encore car cette nouvelle génération de dirigeants de l’UE sont tellement prétentieux et seuls à détenir le savoir universel que l’on peut encore s’attendre à bien pire.

  16. C’est surtout avec la reconduction de Macron et de son idéologie mortifère pour la France, que les Français vont payer le prix de leurs libertés et ça commence par une loi de censure générale de la liberté d’expression adoptée en juillet en toute discrétion : « les contenus terroristes sont ceux qui constituent des abus de la liberté d’expression et de communication qui portent gravement atteinte à l’ordre public et aux droits des tiers » dixit le Conseil Constitutionnelle. Et seul l’Etat sera juge et partie et les sanctions sévères ( 250 000 € d’amende et 1 an de prison et même une amende dont le montant sera fixé à 4% du Chiffre d’affaires mondial de la plate-forme ou société de diffusion. Écrie «  le traitement ARN contre le Covid 19 ne marche pas » devient un propos terroriste…

  17. Les propositions de MLP et du RN sont reprises par beaucoup. Mais les moutons, en montagne, suivent leur berger qui marchant dans le brouillard sans boussole s’écrase en chutant du haut d’une barre rocheuse et eux marchant tête baissée également Que le peuple paye car selon un proverbe anglais ; Tu me trompes une fois c’est ta faute, tu me trompes deux fois c’est ma faute.

  18. J’ajoute, Macron le « progessiste » a toujours deux trains de retard … Maintenant qu’il a nommé Castex à la gestion des trains, il pourra encore lui demander conseil.

    1. Et que dire: la SNCF ne travaille pas pour ses clients mais pour son personnel. Idem ailleurs !!!!!!

  19. Macron a fait Sciences-Po et l’ENA. Après il a du pas faire grand choses dans les ministères. par contre il a fait et gagné du pognon à la banque Rothschild. Pognon qui a mystérieusement disparu de son patrimoine (?).
    Macron ne sait pas où il est, ni où il va. Il cause. Olaf Scholtz va revenir sur les directives des GRUNEN (VERTS) et relancer l’Allemagne dans l’industrie de l’électricité nucléaire. Industrie française qu’ils n’ont de cesse de vouloir détruire.
    Macron est comme une éolienne, il brasse du vent pour un résultat minable pour ne pas écrire négatif.
    La baisse de la TVA est un emplâtre sur une jambe de bois et ne fait que repousser le problème.
    Le mieux est de reprendre des relations adultes avec la Russie, et de virer les américains d’Europe. Un hebdomadaire indique : » Des sociétés telles que « Cargill », « DuPont » et « Monsanto » (qui est formellement une société germano-australienne, mais essentiellement américaine) figurent parmi les propriétaires les plus en vue des terres arables ukrainiennes. « . Pourquoi ?
    N’est-il pas temps (les français ont manqué l’occasion) de faire le ménage dans les dirigeants européens et surtout au niveau de la commission européenne. Où a-t-on vu (hors Europe) qu’une commission dirigeait 27 pays ? On est chez Ubu.

  20. Je note également que Darmanin reprend allègrement, au moins dans les mots, les analyses du RN.
    Il semble que les journalistes ne l’aient pas remarqué, pourtant il a osé lié la délinquance à l’immigration.
    Faisons appel à l’arbitre de touche Alain Minc pour qu’il nous dise si notre ministre de l’intérieur ne serait pas sorti du « cercle de la raison ».

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter