« Vague de profanations d’églises en France », titrait, en mars, News ; « Profanation d’églises : un phénomène réel mais limité », pour France Culture, en février. En avril, , lui, préférait le mot « dégradation » à « profanation » et titrait « Dégradations d’églises : une hausse réele, des intentions variées ». Le 12 novembre dernier, c’est l’église de Tonnay-Charente (Charente-Maritime) qui a été vandalisée. Une profanation pour l’évêque du lieu qui a vu dans cet acte une « expression de haine contre le Christ ».

a demandé à des passants comment ils perçoivent ce phénomène.

19 novembre 2019

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.