Affaire des écoutes : Sarkozy condamné à trois ans de prison, dont un ferme

Ce mercredi 17 mai, la cour d'appel a condamné Nicolas Sarkozy à une peine de trois ans de prison, dont un an ferme à exécuter sous bracelet électronique, pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire des écoutes.

La cour d'appel de Paris confirme ainsi la décision de première instance prononcée le 1er mars 2021 contre l'ancien président de la République. En outre, elle a assorti la peine de prison d'une interdiction des droits civiques de trois ans. L'avocat de Nicolas Sarkozy a immédiatement annoncé qu'il se pourvoyait en cassation. Nicolas Sarkozy devient le premier ancien Président condamné à de la prison ferme. Jacques Chirac avait, quant à lui, été condamné à deux ans de prison avec sursis dans le dossier des emplois fictifs de la ville de Paris.

Cette décision était attendue alors que Nicolas Sarkozy sera rejugé en appel à l'automne dans l'affaire Bygmalion et qu'il est sous la menace d'un troisième procès retentissant : le parquet national financier (PNF) a requis, jeudi, son renvoi en correctionnelle dans l'affaire des soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois