Islamisation

A la télé belge, un candidat aux communales refuse, au nom de l’islam, de regarder les femmes présentes sur le plateau de l’émission

 

L’émission « C’est pas tous les jours dimanche », de la chaîne belge RTL-TVI, s’était fixé de débattre de l’attitude des candidats du parti Islam qui refusent de serrer la main des femmes. L’idée qu’un comportement de cette nature puisse faire l’objet d’un débat laisse inanimé sur le carrelage de la bien-pensance, mais nous sommes en Belgique, terre de frites et d’ouverture à toutes les sauces. En pole position du délabrement européen.

Très loin de ce triste constat, l’animateur souligne d’entrée de jeu que Redouane Ahrouch, l’invité du parti en question, a refusé de se faire maquiller par une femme. « Mais qu’est-ce que ? Mais comment se fait-ce ? » interroge le Pujadas local, avant de constater que l’olibrius évite également de porter son regard sur les trois participantes réunies autour de la table. Exercice qui force le personnage à des contorsions visuelles dignes d’une consultation ophtalmologique. Un œil ici, l’autre, pas là. Le caméléon sur sa branche ne fait pas mieux.

L’intitulé de l’émission, « Élections communales : la poignée de main qui divise », semble soudain dérisoire. Une babiole dans un océan de misogynie. Le journaliste, avec ses fiches à la main, va peut-être tenter une descente périlleuse vers les affres du réel… Le suspense est intense. Le malheureux cherche à comprendre mais n’obtient qu’un bla-bla incohérent et empêtré, une mayonnaise saumâtre à base de religion, de liberté de comportement, de légalité de l’attitude. Le tout débité dans un évitement gênant du regard des interlocutrices… qui ne quittent pas le plateau ! Dans cette époque pétrie d’égalité homme-femme, l’émission suit son cours. Tranquillement. Les femmes insultées restent sur leurs chaises. Choquées, offusquées, hallucinées, tourneboulées mais bien en place devant la caméra. Personne n’éteint la lumière pour clore la mascarade. Pleins feux sur l’obscurantisme. Au terme des explications alambiquées de l’olibrius, le message est limpide : tout contact avec une femme non voilée est inenvisageable.

Le sieur Redouane Ahrouch est conseiller communal du parti Islam à Anderlecht. Un conseiller qui n’a jamais vu les conseillères. Des conseillères qui acceptent de ne pas exister aux yeux du conseiller. Le colin-maillard version belge. Chauffeur de bus dans le civil, de ceux qui refusent de prendre un service à la suite d’une conductrice. Ah, la vie n’est pas simple pour le pauvre mahométan égaré dans cette société impure. Que de contrariétés, d’obstacles et d’impossibilités ! Que d’émissions de télé à faire pour expliquer que heu… quoi… enfin, bref, c’est comme ça, et puis c’est tout !

À la suite de cette navrance, un débat « Lapidation : délit ou nécessité ? » s’impose. Quelles pierres choisir ? De quelle distance les lancer ? Autant de question auxquelles la télé belge doit répondre pour mériter son titre en tête du classement européen des nations en voie de disparition.

Cet article a été lu 7322 fois
Cette statistique n'est pas mise à jour en temps réel