La révélation féminine des dernières Victoire de la musique quitte la et s’installe en Belgique. « En France, je me suis sentie blâmée pour qui j’étais », déclare Yseult au quotidien belge 7sur7. Épuisée par l’oppression imaginaire qu’elle dénonçait sans relâche, la jeune femme a fini par s’-expulser.

Après s’être elle-même reconduite à la frontière manu militari, la chanteuse a trouvé refuge à Bruxelles. « Ses habitants accueillent la diversité à bras ouverts, ils assument leur passé colonial. » Vision sortie tout droit de l’imagination de l’artiste qui préparerait toutefois une chanson engagée dans laquelle elle s’insurge contre cet exil forcé qui la soumet à la tentation incessante de la baraque à frites. Un fléau national qui vaut à plusieurs femmes racisées de nombreux kilos superflus. Autres cieux, autres luttes. Le combat de la chanteuse contre cette institution sexiste ne fait que commencer.

À défaut d’en venir à bout, Yseult pourrait s’expulser ensuite vers la Hollande puis le , la , la et, enfin, la banquise où les pingouins noirs et blancs attestent de l’ absolu régnant au Groenland.

En attendant cet éventuel repli stratégique, la révélation des « Victoires de la musique » apprécie d’ores et déjà l’absence de « grossophobie » du plat pays dont le régime fiscal ne comporte pas d’impôt sur la fortune. La non-discrimination des gros patrimoines contribue à soulager l’artiste de l’oppression française qui la taraudait. Un peu de tolérance, enfin…

27 mars 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

La ville de Bitche perçue comme insultante par Facebook… qui censure

Intelligence artificielle et bêtise naturelle réunies en une seule entité. Respect. …