Wokisme : Mary Poppins classée X… ou presque

MARY POPPINS

Pourquoi ne pas tout interdire ? La timidité des puritains de la culture woke a frappé le public anglais. Mary Poppins, que l'on savait fourbe et porteuse de messages désobligeants, se voit simplement sanctionnée d'un avertissement à l'attention des parents. Mais où allons-nous ? Sous le coup d'une permissivité incompréhensible, le film passe de la catégorie U (pour Universel) à PG, soit l'équivalent de notre « accord parental souhaité ».

Le terme « hottentots », qui désigne les ramoneurs au visage couvert de suie, nous ramène au temps des colonies. L'amiral Boom utilise deux fois ce mot suggérant une forme de racisme à l'égard des « Khoïkhoï » ! Oui. Les Khoïkhoï en personne ! Ce groupe indigène d'Afrique du Sud est insulté par ce terme péjoratif utilisé jadis par les Européens conquérants. Crac ! Le porte-parole de la British Board of Film Classification (BBFC) intervient et souligne le caractère discriminatoire de l'affaire. Les enfants entraînés dans une spirale infernale, esclavagistes à l'âge adulte, électeurs de Trump sur leurs vieux jours... Le king de la vertu anglo-saxonne explique les raisons de son affolement : « L'une des principales préoccupations des parents est le risque d'exposer les enfants à un langage ou à un comportement discriminatoire qu'ils pourraient trouver pénible ou répéter sans se rendre compte de l'offense potentielle. »

Sages paroles d'un homme au fait du long fleuve tranquille emprunté par les enfants. Au retour de l'école où il a passé quelques heures délicieuses en compagnie de drag-queens torrides, quelle n'est pas la stupeur du bambin de découvrir une Mary Poppins humiliant les « Khoïkhoï » ! Revenant d'une Gay Pride où ses parents l'ont emmené défiler en string, le voilà traumatisé à vie par cette désignation raciste d'un groupe indigène dont il n'a jamais entendu parler. Imaginons son désarroi. Le voilà contraint de se réfugier dans sa chambre, où il se remettra du choc en consultant son site pornographique favori. Ouf ! À l'avenir, l'avertissement lui évitera d'affronter cette transgression des impératifs de la nouvelle Inquisition. Mais que de temps perdu ! Avec Mary Poppins au placard et Blanche-Neige classée X, toute ces précautions eussent été évitées. Une heure trente d'écran noir avec quelques apparitions furtives de Mary Poppins. Cheminée, toit, ramoneur, parapluie... Un peu de suie blanche et plus rien. La timidité des puritains de la culture woke doit cesser. Le temps est venu de tout interdire.

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

18 commentaires

  1. C’est simplement la dépendance traîtreusement organisée par l’Etat Français au mondialisme par la dépendance débile des jeunes qui le deviennent à Internet, qui détruit notre niveau de civilisation pour l’harmoniser par le bas avec la nullité de la culture immigrée !

  2. A défaut d’interdire de plateaux toutes ces personnes qui ne voient dans nos oeuvres de jeunesse, que tous trouvaient féérique, que discrimination ou propos offensants, pourquoi, ne leur offririons nous pas le regard émerveillés d’ enfants à l’issue de projection de ces oeuvres qu’ils jugent néfastes et leur montrer en comparaison la détresse de ceux ayant subi une séance de formatage dégenré.

  3. Je pense que le coran devrait être classé interdit aux moins de 18 ans du fait des propos violents qu’il véhicule.

  4. Pourquoi je ne trouve plus de tête de nègre chez mon boulanger ? bizarre non ? seul l’Allemagne ainsi que la Suisse propose cette gourmandise.

  5. Ces hypocrites puritains adeptes du wokisme veulent tout supprimer, pourquoi les gens normaux ne se débarrasserait pas des ces imbéciles.

    • Garibaldi
      Il faut attendre que le boomerang leur revienne dans la figure.
      En Allemagne, il y a eu ces dernières années une campagne contre les miss trop jeunes, trop lisses, trop formatées, trop teutonnes et sans enfant.
      Résultat : vague d’indignation contre la nouvelle miss Allemagne turque, 39 ans, mère de deux enfants et dont le physique rappelle plutôt Céline Dion à 14 ans.
      On ne peut que savourer.

  6. Lorsque je vois, lorsque j’entends, des extraits d’émissions pour la jeunesse, je me demande si je ne rêve pas en découvrant les réserves concernant certaines oeuvres de Disney, des oeuvres comme Mary Poppins, etc. , accusées de « déparver » notre jeunesse. Pendant ce temps, les lqgtb, les trans, les darking, etc., sont invités jusque dans les écoles primaires pour faire la propagande de leurs pratiques. Et que dire des cours d’éducation sexuelle, très suggestives, dispensés dans certains établissements et financés par nous.

    • Il faut également interdire l’étude du français…. Ah, non, pas la peine d’interdire, c’est comme si c’était fait.

  7. Le débilisme de la culture woke est incommensurable, il détruit le coté romanesque, le rêve que tout enfant a besoin pour s’épanouir.

  8. C’est vrai j’en suis encore tout remué de ce film d’horreur pour enfants vu il y a bien 60 ans .Mais pour moi il y a prescription pour porter plainte

  9. Je commence à regarder le nounours polaire de mon petit-fils d’un œil suspect, ne serait ce pas la représentation du mâle macho et blanc ? Et la poupée Barbie, sans sexe, de ma petite fille. Ne s’agirait-il pas là d’une volonté de castration, d’une dérive de la morale puritaine et bourgeoise, sur fond religieux ? Mon Dieu ! quelle époque !

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois