Porter le masque ici mais pas là, pour promener son chien, mais le chien doit-il être masqué ? Ô Micron, que faut-il faire pour te plaire ? Nous ne mangerons plus dans les TGV ni dans les avions. Boire, nous éviterons. Respirer, peut-être mais avec circonspection. Exclusivement aux arrêts en gare. Une bouffée d'air frais sur le quai et retour à sa place pour deux heures d'apnée. Il y a encore des voyageurs qui parlent au contrôleur, qui lui disent bonjour lorsqu'il passe. 135 euros d'amende. La politesse a un prix.

Le site France Bleu pose la question essentielle, l'interrogation métaphysique qui hante tout Français encore non verbalisé : « Qu'aura-t-on le droit de faire ? » Sur le sujet, les médias supputent, entrevoient, préparent l'opinion aux pires injonctions. Les enfants pourraient exceptionnellement être autorisés à boire sur les trajets longue distance, écrit France Bleu. Ouf ! L'hécatombe par déshydratation serait ainsi allégée. À l'arrivée, resterait tout de même une génération survivante. Mais à partir de quel âge ? Les orphelins de moins de cinq ans seront-ils pris en charge par le chef de gare à l'arrivée ? Le voyageur veut savoir ce qu'il adviendra de ses descendants, les plus astucieux seraient prêts à adopter la technique du chameau lors d'un Paris - Fort-de-France. Sept litres d'eau ingurgités d'un trait dans la salle d'embarquement. Pause pipi interdite. Signor Ô Micronne peut être tapi dans les toilettes. Jean Castex débusque le virus dans les moindres recoins. Imagine les stratégies les plus inattendues.

Rester assis dans les bars, entrer à quatre pattes dans un restaurant, faire le poirier devant le comptoir... se servir avec les pieds ? Oui. Excellente mesure. Vite, un amendement ! Les idées fusent, Jean Castex est passé en mode artistique. Une touche de masque, plein de gel et, soyons fou : création d'un TGV « Aridité ». Du sable dans les allées, quelques palmiers épars, chaleur écrasante et... que le meilleur gagne ! Mon empire pour un verre d'eau ! Les contrôleurs seront impitoyables. Rompus à résister aux pires détresses.

Dernière minute : aurait atteint les neurones des membres du gouvernement. La nouvelle est tombée. Implacable. La simple écoute d'une déclaration du porte-parole ou de tout autre personnage officiel transmet la maladie. À l'heure où ces lignes sont écrites, la plupart des macroniens aux commandes seraient devenus microniens. Contaminants à l'extrême. Transmetteurs compulsifs de panique généralisée. Déjà, des centaines de milliers de Français testés Castexo-positifs. Gagnés par la fièvre effroyable, certains coupent l'eau des robinets, d'autres assèchent des puits, ici et là des pourraient être incendiés... Le voyant Ô Macron l'avait prédit. La guerre est là.

 

 

 

30 décembre 2021

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

4.6 10 votes
Votre avis ?
80 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires