Vers une interdiction de respirer dans les trains ?

tgv-2719564_960_720

Porter le masque ici mais pas là, passe vaccinal pour promener son chien, mais le chien doit-il être masqué ? Ô Micron, que faut-il faire pour te plaire ? Nous ne mangerons plus dans les TGV ni dans les avions. Boire, nous éviterons. Respirer, peut-être mais avec circonspection. Exclusivement aux arrêts en gare. Une bouffée d'air frais sur le quai et retour à sa place pour deux heures d'apnée. Il y a encore des voyageurs qui parlent au contrôleur, qui lui disent bonjour lorsqu'il passe. 135 euros d'amende. La politesse a un prix.

Le site France Bleu pose la question essentielle, l'interrogation métaphysique qui hante tout Français encore non verbalisé : « Qu'aura-t-on le droit de faire ? » Sur le sujet, les médias supputent, entrevoient, préparent l'opinion aux pires injonctions. Les enfants pourraient exceptionnellement être autorisés à boire sur les trajets longue distance, écrit France Bleu. Ouf ! L'hécatombe par déshydratation serait ainsi allégée. À l'arrivée, resterait tout de même une génération survivante. Mais à partir de quel âge ? Les orphelins de moins de cinq ans seront-ils pris en charge par le chef de gare à l'arrivée ? Le voyageur veut savoir ce qu'il adviendra de ses descendants, les plus astucieux seraient prêts à adopter la technique du chameau lors d'un Paris - Fort-de-France. Sept litres d'eau ingurgités d'un trait dans la salle d'embarquement. Pause pipi interdite. Signor Ô Micronne peut être tapi dans les toilettes. Jean Castex débusque le virus dans les moindres recoins. Imagine les stratégies les plus inattendues.

Rester assis dans les bars, entrer à quatre pattes dans un restaurant, faire le poirier devant le comptoir... se servir avec les pieds ? Oui. Excellente mesure. Vite, un amendement ! Les idées fusent, Jean Castex est passé en mode artistique. Une touche de masque, plein de gel et, soyons fou : création d'un TGV « Aridité ». Du sable dans les allées, quelques palmiers épars, chaleur écrasante et... que le meilleur gagne ! Mon empire pour un verre d'eau ! Les contrôleurs seront impitoyables. Rompus à résister aux pires détresses.

Dernière minute : Omicron aurait atteint les neurones des membres du gouvernement. La nouvelle est tombée. Implacable. La simple écoute d'une déclaration du porte-parole ou de tout autre personnage officiel transmet la maladie. À l'heure où ces lignes sont écrites, la plupart des macroniens aux commandes seraient devenus microniens. Contaminants à l'extrême. Transmetteurs compulsifs de panique généralisée. Déjà, des centaines de milliers de Français testés Castexo-positifs. Gagnés par la fièvre effroyable, certains coupent l'eau des robinets, d'autres assèchent des puits, ici et là des restaurants pourraient être incendiés... Le voyant Ô Macron l'avait prédit. La guerre est là.

 

 

 

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

83 commentaires

  1. Il leur faut encore des cobayes pour finir leurs études afin d’avoir leur AMM définitif et être dans le VIDAL. Ils arrivent maintenant aux enfants. Quelle sera la prochaine étape? La vaccination des foetus in utero? Les femmes enceintes? Les hommes et femmes en âge de procréer? Ces apprentis sorciers n’ont pas fini de nous tourmenter et de se remplir les poches.

  2. « Transmetteurs compulsifs de panique généralisée » c’est un bon résumé de ceux qui nous dirigent ! Merci pour l’humour, toujours très utile par les temps qui court !
    Non mais sérieusement qui peut encore écouter ces ânneries ? !

  3. Attendez! « ne plus respirer dans les trains etc. » ,ok, on peut se mettre en apnée pour les plus chanceux d’entre nous! mais s’Ils nous interdisaient le wc???!!! alors là je vous laisse imaginer…

  4. Je ne sais pas si toutes ces mesures prises par le gouvernement sont nécessaires, je n’en perçois pas toujours la cohérence. Ce qui par contre m’apparait cohérent, c’est la volonté de nous soumettre, en nous imposant inlassablement au nom du bien commun sanitaire, des mesures « liberticides », qui finiront par annihiler tout esprit de résistance et finira par faire de nous de serviles robots. C’est ce qu’il faut pour aller vers une société multiculturelle et mondialiste, t’elle que la veut Macron.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois