D’après la chaîne d’information en continu indienne WION (journal de ce matin, dimanche 5 avril), Donald a conclu un accord avec le Premier ministre indien Modi pour faire livrer aux États-Unis de l’hydroxychloroquine (en produit fini et en principe actif).

L’, notre principal fournisseur avec la , a décrété un embargo général à l’export sur les médicaments, il y a trois semaines. aurait donc réussi à contourner cet embargo.

Je suggère à l’opposition deux questions simples au gouvernement, qui ne répondra pas, bien entendu.

– Quels sont les stocks des usines françaises en produits finis et en principes actifs ? Les stocks hors , y compris dans l’Union européenne, n’y comptons plus ; on en est à se voler les entre « partenaires européens »…

– Que fait notre diplomatie vis-à-vis du gouvernement indien ?

À la deuxième question, la réponse est sans doute : rien !

Si la diplomatie française fonctionne aussi bien que le reste, ils ne doivent pas être au courant…

5 avril 2020

Partager
BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 10 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

À lire aussi

Red Mirage : un scénario de « coup d’État » aux États-Unis ?

Alors, le 3 novembre au soir, Donald Trump est réélu, à la sortie des urnes, avec 340 ou 3…