Après l’attentat, jeudi soir, toutes sortes d’informations ont rapidement circulé. Nombre d’entre elles ont dû être démenties ou rectifiées.

Pour Jean-Yves Le Gallou, des agence de presse majeures comme l’AFP et Reuters – reprises par de nombreux médias – ont commis de graves imprudences : si l’on ne peut pas parler d’attentat djihadiste tant qu’on ne dispose pas d’éléments pour le justifier, on ne peut pas non plus évoquer un vol de sac à main ou un braquage sans rien pour l’étayer.

21 avril 2017

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.