Ce serait presque une histoire scénarisée par Lautner et dialoguée par Audiard. Sonia Rolland, Miss France 2000, devenue égérie du multiculturalisme, était invitée, ce week-end, chez Léa Salamé, sur le service public. Elle a tenu des propos d’une ébouriffante originalité, notamment cette punchline : « La France est l’un des pays les plus métissés d’Europe et on n’en fait pas une force ! »

Il s’agirait évidemment de se demander deux choses : 1) Si la France est l’un des pays les plus métissés d’Europe, et considérant les chiffres de la natalité qui viennent de tomber, le Grand Remplacement est-il une théorie complotiste d’extrême droite ? 2) Si l’on n’en fait pas une force, à quoi diable cela peut-il bien être dû ? Question subsidiaire : les chiffres du classement PISA dégringolant en rapport avec la hausse de l’immigration extra-européenne, cette « force » ne doit-elle pas être quelque peu relativisée ? Mais bon, on n’en est pas là. Et puis, surtout, il y a des choses beaucoup plus drôles à traiter.

Voyez plutôt : on apprend, grâce à l’impitoyable Pierre Sautarel, que Sonia Rolland (qui, pour la circonstance, arborait évidemment, ce week-end, sur le plateau de télévision, des cheveux artistement frisés pour qu’on ne l’accuse pas d’occidentalisation) n’a pas toujours détesté les manières françafricaines. En 2003 (elle avait alors 22 ans), la jeune reine de beauté aurait accepté un cadeau de la part d’Omar Bongo, qui était à l’époque président du Gabon. Quand nous disons « un cadeau », soyons précis : il s’agissait d’un appartement situé dans le XVIe arrondissement de Paris. Plutôt sympa.

On apprit cependant, en 2022, que ce gentil petit cadeau (de ceux qui, comme chacun sait, entretiennent l’amitié) faisait partie des « biens mal acquis » (de ceux qui, comme chacun sait, ne profitent jamais). Le circuit d’achat de ces nombreux biens immobiliers, sur le sol français, par le président gabonais rappelait (selon Le Parisien) des méthodes qui avaient fait leurs preuves dans les années soixante : une société de décoration française « détenant un compte dans une banque locale, sur lequel ont été déposées pendant des années des valises de cash, livrées par des collaborateurs de Bongo » avait fait l’acquisition de plusieurs biens de luxe à Paris et sur la Côte d’Azur. Mallettes de cash, sociétés écran, biens immobiliers, cadeaux hors de prix à des amis (800.000 euros, en l’occurrence) : il suffirait d’ajouter des DS, des lunettes fumées et des imperméables, et on serait sous Foccart.

Imposture criminelle

Lautner dialogué par Audiard, disions-nous en préambule. Quelque chose qu’on ferait prononcer par Ventura en colère : « Y a vingt ans, tu vivais sous les lambris et tu roulais en limousine, alors c’est tout de même pas toi qui vas venir me parler des immigrés ! » Ou Gabin, outré : « C’est qu’Mad’moiselle a l’indignation grand style ! Le tiers-monde rive droite ! Le trémolo sur canapé… en somme, le caviar sauce aigre-douce ! » Ou Delon, sarcastique avec un demi-sourire : « Tu vois, Sonia, ce qui m’ennuie, c’est pas que t’engueules les Français parce qu’ils ne se soumettent pas à l’Afrique. Ça, en quelque sorte, c’est le boulot. Non, ce qui m’ennuie, c’est qu’on ne te demande pas ce que tu entends par là. » Belmondo renchérirait : « Mon ami a raison. "On n’en fait pas une force", ça veut rien dire. Si tu disais "J’ai personne pour me livrer mes courses", ce serait peut-être moins élégant, mais on comprendrait. »

Sonia Rolland est peut-être née trop tard : il y a encore quarante ans, sous Mitterrand, ce serait passé crème. En 2024, bien que l’affaire n’ait pas encore été jugée, les gens sont lassés par avance de cette imposture criminelle.

18348 vues

22 janvier 2024 à 19:54

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

36 commentaires

  1. Je vous trouve bien sévère avec Sonia Rolland. Lorsqu’elle évoque le génocide des Tutsis par leurs voisins Hutus, elle a malheureusement raison. 40 ans de lavage de cerveau ont abouti à cette horreur absolue.
    Le problème c’est que cette jeune femme est le produit de son époque. Elle a fait sa scolarité dans un système dominé par les marxistes. Il ne faut jamais oublier que SOS Racisme est une invention « géniale » de Mitterrand qui avait pour but de faire oublier les catastrophes économiques commises par la gauche qui était au pouvoir depuis deux ans en 1983. L’autre but était d’empêcher le retour de la droite républicaine aux affaires en faisant monter, de manière artificielle le FN de JM Le Pen qui ne représentait que quelques pourcents. Et chaque fois que la gauche était en danger électoral, Mitterrand manipulait l’opinion pour faire monter le FN. L’affaire de Carpentras en est d’ailleurs le plus bel exemple. De ce point de vue, Macron est le digne (sic) héritier de Mitterrand. Tout est dans le dosage. Comment faire monter le RN pour qu’il empêche les LR de revenir au pouvoir, mais également comment ne pas faire monter le RN pour qu’il ne fasse perdre le pouvoir à la macronie.
    Tout est dans le dosage.
    Sonia Rolland ne sait probablement pas que la gauche « antiraciste » n’est pas autre chose qu’un pompier pyromane. Tout est dans la confusion des esprits et de l’opinion publique. Et oui, Sonia Rolland est bien le pur produit de son époque.

  2. Mme Sonia Rolland se trompe : on en fait une force de l’apport extérieur quand il est effectivement travailleur, respectueux des us et des coutumes et des lois du pays d’accueil, ainsi que des autochtones , c’est d’ailleurs ce qui lui a permis à elle d’être un jour élue  » miss France » tellement on est soit disant  » raciste » ici ! Je doute qu’il y ait un jour un concours de beauté dans n’importe quel pays d’Afrique qui élise une  » blanche » ou une métisse, comme miss de leur nation !! – Il se trouve qu’aujourd’hui le seul apport, c’est d’appauvrir la sté française à tout les niveaux : éducation, sociale, médical ,sécuritaire etc… Elle a beau jeu de faire semblant de ne pas voir, et de n’entendre que les gérémiades incessantes des allogènes, elle qui se trouve  » à l’abri » ici en France, pas au Rwanda ou elle est née !
    De toute façon çà me fatigue tout ces  » people » bien à l’abri qui se croit autorisé à critiquer une société qui les a promu !

  3. Elle est bien jolie. Serait-elle aussi jolie sans le colonialisme qui lui a donné son physique et permis d’avoir une solide éducation…??

  4. Sa formation académique et ses connaissances font lui font défaut de même que son discernement. Ik y a une grosse différence entre le métissage entre autochtone et conjoint d’autre origine et celui qui consiste à s’installer avec toute la famille élargie avec armes et bagages sur un territoire étranger. cela s’appelle la colonisation. OUPS CQFD. ce n’est pas non plus un français/e de papier qui va chercher un conjoint au bled.

  5. Quelles inepties ont été dites par cette actrice. Déception mais sans surprise. Je propose que désormais les retraites (de TOUBON) et les subventions (grasses) de ces acteurs « gauche caviar » soient financées par nos « chances pour la France » qui s’installeront chez eux, gratuitement bien entendu ! Pour information, il me semble que cet ancien défenseur des droits (sic!) cumule 11 retraites…Il a vraiment TOUT BON !!

  6. Dommage qu’elle fabule sur ce qu’elle dit, je pense qu’elle a un cerveau formaté à l’extrême gauche qui est dangereuse pour la bonne santé des neurones et de l’équilibre mentale, elle a représenté la miss beauté, mais aujourd’hui c’est plutôt miss dégout qui nous sert le mauvais ragoût de l’extrême gauche qui empoisonne la vie des Français qui ne veulent plus entendre leurs élucubrations déconnectées et haineuses envers nos valeurs.

  7. Il me semble nécessaire de rappeler que cette dame a évité ,grâce au socialisme,d’être attaquée pour faux témoignage à propos de propos racistes dont elle aurait été victime!
    Il s’est avéré qu’elle avait menti.Les documents en faisant état ont »malencontreusement disparu »

  8. Il est très amusant de constater que tous ces gens de couleurs qui n’ont rien inventé, rien créé se vautrent dans le conforts des milliers d’inventions sorties du cerveau des blancs qui ont le tort de les sortir du néant ou ils seraient encore si nous n’avions pas été là-bas

  9. Elle ose s’exprimer sur le plateau du sévice publique bien sur , alors qu’elle traine des gamelles .

  10. Notons que sur le plateau, personne ne moufte lorsque cette ex-miss sort de telles sottises.
    Illustration de l’adhésion à la doxa répugnée par la grande majorité des français.

    1. ah mais  » ils /elles n’adhèrent pas, c’est plus simplement qu’ils/ elles n’ont pas ni la culture nécessaire pour rétorqué ni sans doute le reflexe, donc en effet  » qui ne dit mot consent », c’est plus simple !

    1. Exact alors que l’on ne les retient pas car il existe un endroit dans chaque pays ou ils peuvent s’échapper pour retourner dans leur pays si beau : les aéroports

Les commentaires sont fermés.