Afin de contrer les propositions de LFI et de Renaissance pour constitutionnaliser le droit à l'avortement, Marine Le Pen a fait, la semaine dernière, une contre-proposition en déposant un amendement pour constitutionnaliser la loi Veil. Une sacralisation de l’avortement ? « Plutôt une tentative de geler la situation et donc de porter un coup d’arrêt au glissement dangereux de l’avortement contenu dans les propositions de Renaissance et de LFI », a déclaré à BV Renaud Labaye, secrétaire général du groupe RN à l’Assemblée nationale, proche collaborateur de Marine Le Pen et connu pour ses positions conservatrices sur le plan sociétal. Une manœuvre qui semble avoir échoué, puisque la proposition de loi déposée par la NUPES a été votée à une large majorité par l'Assemblée nationale. Alors...

Ce sondage a été clôturé. Voici les résultats.

1615 lecteurs ont répondu au sondage.

  333   21 %   OUI

1242  77 %    NON

    40    2 %     Ne se prononcent pas

8938 vues

26 novembre 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter