Audio - Editoriaux - Entretiens - Politique - 3 octobre 2018

Sébastien Chenu : “Barcelone mérite autre chose que d’être commandée par Manuel Valls !”

Sébastien Chenu, député RN du Nord, est interrogé au micro de Boulevard Voltaire au sujet de la démission de Gérard Collomb et du départ de Manuel Valls pour Barcelone. Il réagit aux récents propos de Marlène Schiappa, qui a déclaré que le RN était un parti raciste.

On a appris aujourd’hui à l’Assemblée nationale, la volonté de Gérard Collomb de démissionner.
Qu’en est-il de la dignité présidentielle et de la cohésion du gouvernement ?

En ce qui concerne la dignité présidentielle, je crois que l’on a été servi avec le déplacement aux Antilles. Le Président de la République a réussi à baisser la fonction présidentielle beaucoup plus que François Hollande.
C’est une comédie, ces gens-là ne sont pas sérieux. On nous avait vendu des gens qui savaient gouverner la France. Ils étaient des experts en économie, pourtant on a vu le chômage augmenter, le pouvoir d’achat baisser et le déficit se creuser. On nous avait vendu des gens exemplaires, mais on a un certain nombre de ministres qui ont été débarqués pour des problèmes avec le fisc, d’autres sont mouillés dans des affaires, je pense à Madame Pénicaud ou à Madame Nyssen. On nous avait dit que c’était des gens qui étaient des gestionnaires hors pair et très sérieux. Malheureusement on voit que c’est une bande d’amateurs. C’est une bande d’amateurs qui gère le pays et qui n’a pas la tête aux affaires du pays. C’est bien là le problème.
Nous avons un ministre d’État qui rêve de s’en aller. Son bilan ne plaide pas pour lui, il rêve de regagner Lyon. On a un Premier ministre qui regarde passer les trains, telle une vache, sans agir sur le cours des choses. Et on a un Président de la République qui lui-même est fautif, incapable de fixer un cap. Il est contredit matin, midi et soir par ses ministres.

Manuel Valls a fait ses adieux officiels à l’Assemblée nationale. On a vu les députés de la France Insoumise démontrer leur soulagement, c’est le moins que l’on puisse dire, en voyant le départ de l’ancien Premier ministre.
Au Rassemblement national, quel message voudriez-vous apporter à Manuel Valls ?

Je ne souhaite pas faire de la politique spectacle. On est habitué au manque de sérieux des députés de la France Insoumise, ils l’ont encore fait à travers des affiches et des banderoles, c’est leur façon de faire. Je crois que ce ne sont pas les meilleurs qui partent en premier. Manuel Valls nous quitte. Ça n’a pas été brillant lorsqu’il était aux affaires de la France. C’est un opposant résolu à la cause nationale. Aujourd’hui, il abandonne son mandat de député. J’allais dire « bon vent », mais Barcelone ne mérite pas cela. J’espère pour les Barcelonais qu’il ne prendra pas les rênes de la mairie, car je pense que Barcelone mérite un autre avenir que d’être commandé par Manuel Valls.

Le Rassemblement national s’est ému de la photo de Saint Martin. On a vu des ministres contre-attaquer, notamment Marlène Schiappa en disant « que le Rassemblement était un parti raciste et qu’il n’avait pas de mots à dire et que ce qui le choquait c’était la couleur de peau de ces jeunes gens ».

Je ne sais pas où madame Schiappa est allée chercher cet argument aussi grotesque que la politique qu’elle mène. Elle devrait se concentrer sur sa mission au lieu d’essayer de faire des bons mots et d’insulter des millions d’électeurs. Évidemment avec ce genre de propos ce sont des millions d’électeurs qu’elle insulte.
Je rappelle, et cela devrait clore le débat et lui permettre de réfléchir, que Marine Le Pen est arrivée première au premier tour dans l’ensemble des départements cumulés d’outre-mer aux élections présidentielles. Par conséquent, madame Schiappa devrait tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de raconter des bêtises aussi grosses qu’elle.

À lire aussi

Sébastien Chenu : « Ce gouvernement a mis la France sens dessus dessous »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleMarine Le Pen avait choisi Metz pour célébrer …