[Satire à vue] Véran vole au secours de la médecine esthétique

véran

Le système de santé manque de bras ? Quand faut y aller, faut y aller... Olivier Véran enfile la blouse blanche qu'il avait laissée suspendue sur le dossier de son fauteuil ministériel. Un jour par semaine, il viendra de sa députation de l'Isère à la clinique des Champs-Élysées pour parer au plus pressé. Un lifting qui ne pouvait plus attendre, une augmentation mammaire à réaliser de toute urgence, quelques injections de Botox™ dans des pommettes qui menaçaient de s'effondrer. L'ex-ministre de la Santé sera sur le pont pour sauver de ses patients ce qui peut l'être encore.

À ceux qui lui reprochent d'abandonner la neurologie en hôpital au profit d'un secteur plus lucratif, le mis en cause avance un argument de nature à retendre les zygomatiques de ses futurs patients. « Il m’a paru extrêmement compliqué de reprendre la neurologie au CHU [...] parce que la discipline a très fortement évolué sur le plan thérapeutique. ». À l'écoute de cette première explication, les rires illuminent les visages marqués par le temps. Pour acquérir sa nouvelle compétence, Olivier Véran suivra une formation que l'on peut imaginer équivalente à une remise à niveau dans sa spécialité de prédilection.

Une étiquette de ministre sur le front

La seconde justification se veut plus sérieuse : « Et deux, je me suis très vite rendu compte, en discutant notamment avec quelques patients, que l'étiquette de ministre que j'ai sur le front perturbait la relation thérapeutique. » En présence d'un malade électeur du RN, il est indéniable que la relation médicale s'inverse. Le patient qui fut disqualifié sur le plateau de Yann Barthès s'inquiète alors de l'équilibre neurologique de son médecin. Il l'ausculte, prend sa tension et lui recommande d'exercer en Corée du Nord. Comment reprendre l'activité initiale, dans ces conditions ?

Pour ultime explication, l'ex-pourfendeur de non-vaccinés fait allusion à la chirurgie réparatrice, dont on ne saurait remettre en cause les bienfaits : « C’est 15 % de la population adulte française qui a recours à des soins de médecine esthétique et c’est quelque chose qui ne doit pas être dénigré. » Son propos illustré par l'exemple d'une cicatrice sur le visage déclenche une deuxième vague de rires. Le site de l'établissement en question indique que cet aspect du métier constitue une part résiduelle de son activité. La jeunesse retrouvée grâce aux déclarations désopilantes d'Olivier Véran. La clinique des Champs-Élysées tient son prodige.

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

47 commentaires

  1. La chirurgie esthétique est l’exemple même du médico-business. Celà rapporte beaucoup et celà n’étonne pas que ce personnage néfaste choisisse cette spécialité. Il a besoin d’argent pour quand les preuves de son incompétence mortifère en imposant le pseudo-vaccin et en interdisant la quinine seront prouvés (ce qui ne saurait tarder)

  2. C’est vrai qu’il pourrait se convertir dans une spécialité en tension Dermato,Orl, ophtalmologue! Mais non il préfère la chirurgie esthétique . Au moins il pourra s’occuper de l’électorat privilégié de macron.

  3. Ah bon, il ne choisit pas de se reconvertir dans le futur business de l’euthanasie, pardon de l’aide fraternelle à mourir ? Il a pourtant une bonne expérience dans ce domaine avec les injections programmées, sur les vieillards en particulier !

  4. Pas apte à reprendre en neurologie mais pas vraiment apte à faire de l’esthétique… d’un côté comme de l’autre, ce sont les patients qui trinquent! Blague à part, c’est plus lucratif l’injection d’acide hyaluronique à 400€ que de « trimer » à l’hôpital. Un vrai socialiste, quoi.

  5. Après le vertueux Cahuzac , ministre « intègre », reconverti dans l’esthétisme, voila le Véran qui embrasse lui aussi cette spécialité !!!

  6. ce sera encore un de ces chirurgiens formés en 15 jours pour l’esthétique ! Supposons qu’il opère aussi mal qu’il était en politique maitre dupont moretti aura du travail !

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois