22 mai, 19 h 10. Les racistes, les antisémites, les homophobes et les sexistes étaient présents devant LCI pour écouter Daniel Cohn-Bendit. 65 millions de téléspectateurs ! Record d'audience absolu. Le soixante-huitard macronien paraît en grande forme. Après un tour de chauffe, à 19 h 14, top départ, l'athlète du mondialisme va se lancer dans l'inventaire des tares dont souffre la société française. Les téléspectateurs concernés débouchent les canettes de bière. Pourvu qu'il n'oublie personne ! Et c'est parti... « Il y a dans la société française et il y a dans les institutions françaises du racisme, de l'antisémitisme, heu... » Présent à ses côtés, l'outsider Luc Ferry lui coupe la parole. Dans les chaumières, la déception est grande. Au-delà des deux autres travers attendus, il semblait sur le point de révéler de nouvelles trouvailles puisées dans son imaginaire... Cloclophobes, étrangleurs de chatons, anthropophages...

L'adversaire a buté sur le mot « institution ». « Dans les INSTITUTIONS françaises ? » Hors de lui, l'ex-ministre de Jacques Chirac exhorte le poids lourd du mondialisme à développer son argument : « Lesquelles ? Alors, dis-moi lesquelles ? » Bendit sort sa botte secrète : « Par exemple, il y a dans la police du racisme. » Énorme déception chez les supporters. L'ex-rebelle patine sur le racisme. Le tenant du titre Mélenchon a déjà raclé tous les fonds de tiroirs sur le sujet. Luc Ferry se gausse : « Ah ah ah. » Il s'y attendait.

« Il y a, il y a... » Le recordman peine à redémarrer tant la charge de son contradicteur est forte. « Il y a des gens racistes, il n'y a pas dans la police du racisme ! » rectifie Ferry. La compétition s'enlise dans les marécages de la bien-pensance. « Ben oui, c'est ce que je veux dire, allez arrête ! » Le reconverti dans le macronisme commence à montrer quelques signes de fatigue. Devant les écrans, les téléspectateurs s'indignent. Les autres professions sont passées sous silence. Il y a des garagistes, des vétérinaires, des chefs de gare et bien d'autres métiers qui comptent dans leurs rangs d'abominables racistes identifiés sous contrôle d'huissier. Offusqués par ces omissions, des millions de Français zappent sur BFM. La météo. Le présentateur annonce un très gros orage sur LCI.

L'audience reflue vers la chaîne info. Conformément aux prévisions, un déluge s'abat sur le plateau. La situation s'est envenimée, des coups de tonnerre retentissent... « Non, mais laisse-moi finir, maintenant ! » Le rebelle retiré des voitures tient absolument à terminer sa liste des phobies dont sont atteints les Français. « Mais tu dis que des conneries ! » Le Ferry a touché le fond de la pensée du progressiste qui rétorque : « Même si je dis des conneries, j'ai le droit de parler. » Par cet aveu, le militant montre qu'il a le courage de résister à la pression des connophobes. Le combat est noble mais, hélas, la tempête redouble d'intensité. Noyé sous les « Ta gueule », « La tienne, pauvre crétin », l'arbitre journaliste propose une accalmie... Le rayon de soleil tant attendu... Élisabeth Borne... « Écoutons ce qu'elle disait à propos des critiques concernant Pap Ndiaye. » La voix de la raison enfin. Manque de chance, la séquence ne part pas. Incident technique. Daniel Cohn-Bendit est débranché. Après révision complète, il reviendra pour tenter de venir à bout de sa litanie de récriminations contre la société française. Le défi est de taille. Un marathon de quatre heures trente. Les téléspectateurs racistes, anti-chose et machin-phobes ne rateront pour rien au monde ce rendez-vous.

8021 vues

23 mai 2022

Partager

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • Les liens sont interdits.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement !

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

26 commentaires

  1. Mais enfin, que vient faire ce type, cette nullité, en permanence sur les plateaux de télé? Expliquez-moi pourquoi on n’en finit pas de l’inviter alors qu’il ne sait rien faire d’autre que quelques éructations? Expliquez-moi svp.

  2. Il y a des gens ,comme ça, qui ne mettent dans leur caisse à outils qu’un téléphone et un répertoire téléphonique et s’en servent toute la journée .

  3. Parmis les tares de la société, il y aussi la pedophilie, n’est-ce pas Dany?

  4. Merci Jany. Je suis fière de n’avoir pas suivi cette émission.

  5. Heureusement que je ne regarde plus jamais ces émissions sans interêt

  6. Mais on ne parle surtout pas de l’antisémitisme et du racisme des musulmans, alors que 100 % des Juifs assassinés en France depuis 1945 ont été victimes de musulmans, sans oublier les injures du style « face de craie » et « sale kouffar ».

  7. Ce numéro des Muppets show revisité est insupportable !
    Les chaines d’info sont devenues une énorme recyclerie peuplée de vieux machins qui doivent donner pas mal de boulot aux maquilleuses.

  8. « 65 millions de téléspectateurs »

    Tant que cela dans un pays de 66 988 000 habitants au 1er janvier 2022, cela officiellement déclaré par l’INSEE ????

    A désespérer de ce pays, sauf si cet article est plus humoristique que je le pense.

    1. Vu que c’est du Jany Leroy et que le sous-titre est « satire à vue », oui, c’est humoristique dans la forme. Le fond, par contre, est (comme toujours avec mr Leroy) tout à fait sérieux.

  9. Jany Leroy sur LCI ! Au moins on pourra rire !! Merci…Un détail : combien sont payés ces guignols ? DCB n’a rien dit d’intelligent depuis 60 ans… Mais il a su se faire un  »pognon de dingue » La DCB International Company Inc.

    1. Cela fait 75 ans que DCB n’a rien dit d’intelligent. Avant, c’est parce qu’il ne savait pas encore parler…

  10. Je ne regarde plus cette émission à cause de D.C.B., cet immigrationniste, islamophile, forcené, dérape souvent dans l’hystérie. Son numéro est pitoyable.

  11. Encore un face à face de haut niveau, c’est là qu’on apprécie la valeur de l’enseignement français, une syntaxe parfaite, des arguments peaufinés, que du bon!!

  12. Ce vieillard, n’aime t-il pas les jeunes enfants ? Comme il en avait si bien parlé lors d’une émission « Apostrophe » on les appelle comment ces gens-là ! J’ai ma petite idée !

  13. Ce pédophile ne devrait pas avoir droit à la parole et mérite la prison . Pitoyable. comme lorsqu’il décrivait, dans l’émission de B. Pivot, son plaisir de se faire déshabiller par un enfant… Combien de victimes ?

  14. De la médiocrité, encore et toujours de la médiocrité, là est le fond de commerce des gauchistes et de leurs complices.

  15. Encore un que les français invitent à dégager au plus vite .Il ya tant de pays prêt à l’accueillir les bras ouverts , tant d’opprimés qui n’attendent que lui et qu’il emmène avec lui ceux qui pensent que les français sont racistes .Bon débarras .

  16. Daniel Con-Bandit, qui se revendiquait ouvertement pédophile… jamais inquiété, jamais mis en examen . Pourquoi ? Dans la République Une et Indivisible il y a deux applications de la loi selon que vous soyez de droite ou de gauche, selon que vous soyez un francais natif ou un « migrant », selon que vous soyez blanc ou noir, la « justice » républicaine vous fera sentir son 2 poids 2 mesures.

  17. Pitoyable ce soixante huitard attardé qui ne raconte que des inepties et s’imagine qu’il est un personnage important….la vieillesse est parfois un naufrage et il en est l’exemple parfait.

    1. C’est certain mais il faut reconnaitre qu’il est très fort d’exister encore, 54 ans après et de n’avoir jamais rien fait si ce n’est de donner des conseils jamais appliqués !!

    2. Le problème est qu’il continue d’avoir un « fan club » jusque dans les couloirs de la télévision française.

    3. ça fait 54 ans qu’il ressort épisodiquement de la naphataline pour raconter toujours les mêmes âneries, ce clown qui se gausse d’être ou d’avoir été un adepte de la pédophilie est grotesque et dégoulinant de prétention. Cela fait 54 ans qu’il m’insupporte, par pitié qu’il reste chez lui.

  18. LCI diffuse une tribune à la gloire des idées islamo-gauchiste. La vedette du jour, le pape de 68 aux idées libertaires qui lance ses idées folles sans être diabolisé. Il joue et rejoue la même pièce de théâtre écrite par les anarchistes. Est il fou d’une folie qui vous prend aux tripes et qui tue votre discernement ?
    Alors pourquoi Z ne bénéficie t il pas de la même bienveillance des médias, du système juridique, du système tout court, parce qu’il n’est pas fou ?

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter