[Satire à vue] Des manifs comme s’il en pleuvait. Le climat va déjà mieux

manif retraites

Pour l'étudiante féministe, à la fois future retraitée et tourmentée par le climat, la semaine s'annonce chargée. L'insoumise Manon Aubry se réjouit, sur Twitter, de cet agenda plein à craquer. Le 7 mars : grève générale. Le 8 : grève féministe. Le 9 : grève étudiante. Le 10 : grève climat. Selon ce calendrier, le général n'inclut pas les particularités. Il s'agit d'un général non généralisé. Dans son bureau, Emmanuel Macron se frotte les mains. Spontanément, les Français se divisent pour mieux le laisser régner. Après la grève climat, une grève radiateur serait la bienvenue. À la CGT, Philippe Martinez suggère une grève moustache pour aller dans le sens de la sectorisation. Il serait prêt à tout raser. Quelque peu égaré par les revendications ubuesques des bobos, l'homme affirme que c'est bon pour le climat. Il est temps de le remettre au travail. Les manifs à la mode 2023 ne sont plus de son âge. Le futur dirigeant saura trouver le combat qui mobilise : le retour de la pluie, l'inégalité caniche nain-doberman. Deux thèmes propices à des invitations sur BFM TV.

Sur ce programme des festivités, Manon Aubry se penche comme le marmiton sur son pot-au-feu. L'ensemble lui paraît savoureux. Ce subtil mélange de CGT avec quelques zinzins du progressisme dégage un fumet prometteur de bon gros bazar. « Mais dites-moi, chef Jean-Luc, et si on rajoutait une marche contre les fachos dans la nuit du mardi au mercredi ? »

Du côté de l'Élysée, le macroniste se prend à regretter qu'une bagarre générale ne soit pas prévue le week-end. Climato-déprimés contre barbecue des cégétistes, féministes aux prises avec des étudiants complotistes, merguez contre burger vegan. Un vaste chaos dont le Président saurait tirer profit. Sauveur du marasme, vainqueur de l'ennemi intérieur qu'il plébiscite par ailleurs. Remercié de toutes parts. Les manifestants bobos attendent leur label « idiot utile » depuis des lunes. L'Union européenne précisera les normes à respecter pour mériter cette promotion. En attendant cet heureux événement, les curieux consulteront les couleurs associées à la manif du jour. Rouge, bleu, jaune ou vert... Demi-teintes et pastels disponibles sur le nuancier de Manon Aubry.

Jany Leroy
Jany Leroy
Chroniqueur à BVoltaire, auteur pour la télévision (Stéphane Collaro, Bêbête show, Jean-Luc Delarue...)

Vos commentaires

13 commentaires

  1. Parlons du climat. Les chiffres de la température de la basse troposphère (c’est là que nous vivons) de février 2023 sont disponibles. Les voici (en °C d’écart par rapport à la température moyenne de 1991 à 2021) :
    Ensemble du globe : +0.08 °C
    Hémisphère nord : +0.17 °C
    Hémisphère sud : 0.00 °C
    Tropiques : -0.11 °C
    USA (zone continentale) : +0.68 °C
    Arctique : -0.24 °C
    Australie : -0.12 °C

    Pour mémoire, la température diminue de 6,7 km quand on monte de 1000m et diminue de 1°C quand on se déplace 200 à 300 km vers le nord. 0,08°C correspond donc à un déplacement de 20 km vers le sud ou à un changement d’altitude de 12 m. Il est hors de doute qu’une telle variation ne peut que provoquer des crises cardiaques, d’horribles sécheresses, des inondations épouvantables, des ouragans violents, des périodes de calme plat prolongés, des nuées de sauterelles, la mort des nouveaux nés, etc.
    Les conséquences positives des -0,24°C dans l’Arctique sont tout aussi difficiles à détecter. Bien sûr, les ours blancs prolifèrent (et les phoques se font croquer en masse), mais est-ce le changement de température ou l’interdiction de la chasse ?

  2. Il faut revenir à 65 ans comme en Allemagne et notre industrie s’en portera mieux ,l’Allemagne est au top .

    • Nous payons les errements de Mitterand et sa clique ! Pour ma part je pense qu’actuellement ce qui manque c’est le nombre d’actifs ! Avec six millions de chômeurs pourquoi faire travailler les anciens jusqu’à 65 ans alors que les jeunes sont au chômage. C’est la même erreur qu’avec les 35 heures cela n’a pas donné plus de travail puisqu ‘il n’y en a pas contrairement à l’Allemagne qui a su préserver ses industries et son agriculture – et qui en plus manipule l’Europe depuis 30 ans. Croyez vous qu’ils vont abandonner le moteur thermique ? Et ils seront les seuls a en produire . La France c’est l’Absurdistan en tous domaines !

    • Il suffit d’ajouter un bonus aux cotisations des plus de 60 ans qui augmentent leur retraite, alors plein de travailleurs âgés souhaiteront partir plus tard, mais avec des retraites moins chiches.

  3. S’ils avaient bien voté on en serait pas là . Tous aux urnes aux prochaines élections .

  4. Je voudrais connaître quel est le coût actuel du kw pour les employés d’EDF et consorts ! Je doute que cela soit rendu public. En fait ne manifestent que ceux qui ont déjà le plus d’avantages, curieusement ils ne démissionnent jamais mais manifestent toujours !

  5. Il faut croire que ce que le français fait le mieux c’est la grève. Si dans le bureau de vote, il faisait travailler un minimum sa cervelle, on n’en serait pas là.

  6. C’est tout à fait çà ! Le drapeau LGBT couleur mondialiste associé au drapeau rouge ; C’est le mariage de la carpe et du lapin

  7. Macron est « peut-être » malin (?), il est assurément « le malin » !
    Il joue à celui qui a créé le désordre, puis qui essaie de faire croire aux français qu’il est le seul à pouvoir gérer et venir à bout de son propre « bo-del ».
    Mais les français ne sont plus dupés par son double jeu.
    Cependant, je ne suis pas certain, je peux me tromper, qu’il « saura tirer profit » de la chienlit dont il est l’auteur.
    Un peu comme « Mickey Mouse » dans Fantasia, il a le tournis après avoir déclenché la rébellion venant de tous horizons, puisqu’il ne peut même pas compter sur ses « ministres que le français ne connaissent pas », selon lui-même.
    Macron est rejeté partout en France et il l’étranger.

  8. La France guimauve en préparation ! Et si c’était un flop ? Les français se plaignent de leur pouvoir d’achat ? Nous allons apprécier l’ampleur de la pantomime. Sont-ils autant dans le désespoir qu’ils l’afficheraient ? Sont-ils plus fragiles que les habitants des autres pays de l’U.E ? Sont-ils moins courageux ? Toujours est-il que les meneurs de ces mouvements en préparation sont tous des ronds-de-cuir, sans responsabilités de directions. Ils n’ont pas à assurer la rémunération de leurs employés. Leur seule fatigue, « la tchatche » . Quant aux lycéens et étudiants qui participeraient à ces grèves, ils représentent l’effondrement de l’Enseignement. Croire que dans 40 ans les conditions de départ à la retraite seront identiques à celles d’aujourd’hui relève de l’enfantillage, donc des enfants. Si nous les comprenons bien, tous les trois ans ils seront en grève pour réforme des retraites. Un divertissement en quelque sorte. En résumé remarquable : nos médias n’ont jamais interrogé des retraités sur leurs conditions de vie, les mieux placés pour en parler. Que craignent-ils ?

  9. Si tout ceux qui vont aller brailler dans la rue les éternels slogans, étaient allés voter il y a déjà près d’un an, et n’avaient pas voté pour l’incompétence, la situation serait autre. Certainement mon pire. Ils ont voté pour un fasciste. Qu’ils ne s’étonnent pas d’être dans un régime fasciste, donc de gauche .

  10. Je redoute la grève féministe, par contre la grève étudiante ne changera rien à leur niveau d’étude, pas plus que la grève climat ne fera refroidir la banquise. Et pour la grève générale ne serait-ce pas un amalgame des trois autres ?

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois