Contribuables associés lance un concours des pires ronds-points de France pour dénoncer le gaspillage monstrueux d’argent public que leur construction, leur aménagement et leur décoration ont causé : 20 milliards d’euros.

Envoyez vos photos à Contribuables associés par Twitter, Facebook ou par email à : [email protected]

Pourquoi Contribuables Associés ont-ils décidé de s’attaquer aux ronds-points ?

Les ronds-points coûtent une fortune aux contribuables. On estime qu’en France il y a plus de ronds-points que de communes. Il y a environ 40.000 ronds-points sur le territoire national, pour un coût moyen compris entre 200.000 et 1 million d’euros. C’est donc au total plus de 20 milliards d’euros qui auraient été engloutis dans leur construction.
Ce coût gigantesque se répartit entre la chaussée, la construction du rond-point à proprement parler, l’aménagement de la route, la signalisation, mais aussi la décoration.
Cette décoration coûte entre 10.000 euros pour un rond-point végétalisé et 75.000 euros pour des décorations plus sophistiquées.
Certains ronds-points peuvent même être dangereux, mais certains ont surtout une esthétique des plus déplorables.

Et donc, organisez-vous un concours de ronds-points ?

Contribuables Associés propose à tous les lecteurs de Boulevard Voltaire et à toutes les personnes qui suivent Contribuables Associés sur les ou sur notre site internet à participer au concours des pires ronds-points.
Je les invite à prendre des photos durant leurs ou leur trajet habituels et de nous les envoyer avant le 20 novembre pour être sélectionnés parmi les 10 pires ronds-points de France. Les photos peuvent être envoyées par mail à [email protected] ou via la page Facebook ou Twitter.
Nous avons besoin de votre participation pour ce concours!

30 octobre 2017

Partager
BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.