“Les résultats des élections en Italie valident une démarche de rassemblement”

Nicolas Dupont-Aignan s’est félicité du résultat des élections législatives en Italie. Réaction, au micro de Boulevard Voltaire, de Damien Lempereur, porte-parole de Debout la France.



Contrairement à l’opinion générale, Nicolas Dupont Aignan et Debout la France ont publié un communiqué se réjouissant des résultats des élections législatives en Italie. Il a salué notamment la victoire des eurosceptiques avec La Ligue du Nord et le Mouvement cinq étoiles.
Confirmez-vous cette position ?


“Vous parlez de l’opinion générale, mais il faudrait plutôt parler de l’opinion de la presse. La presse est en effet très déçue par les résultats. Mais ces résultats réjouissent bien entendu Debout la France et Nicolas Dupont Aignan. C’est une très nette victoire des euroréalistes, c’est-à-dire de ceux qui s’opposent assez frontalement à la politique de l’Union européenne sur les frontières notamment, mais aussi sur la politique d’immigration et économique.
Cette victoire valide surtout une démarche de rassemblement de tous ceux qui veulent sortir du système actuel. C’est la même démarche de rassemblement qu’a initiée Nicolas Dupont Aignan en France. Non seulement c’est tout à fait logique que les peuples d’Europe se réveillent les uns après les autres, et cela valide la stratégie de Debout la France.
Pour nous, il s’agit bien sûr d’un signal très positif.”

Selon vous, ces résultats sont-ils la victoire du souverainisme contre l’Europe ?

“C’est un peu plus que la victoire des souverainismes. Entre La Ligue du Nord et le Mouvement cinq étoiles, il y a quand même de vraies différences. Ce serait plutôt la victoire du rassemblement de tous ceux qui veulent sortir du cadre actuel, car ils ont compris qu’il ne fonctionnait pas d’un point de vue économique, migratoire, social, voire sociétal.
C’est un peu la démarche des Amoureux de la France à l’italienne.”

Vous avez comparé Matteo Renzi et Emmanuel Macron.
Pensez-vous qu’il y aura la même chose en France dans les prochaines années ?

“Matteo Renzi était le candidat de l’oligarchie en place. C’était le candidat de l’Union européenne. Il en est de même pour Emmanuel Macron. C’est bien la preuve que lorsqu’on mène une politique de soumission à Bruxelles contre les intérêts des peuples, les peuples finissent par se réveiller. C’est ce qui arrivera au président Emmanuel Macron s’il continue à suivre les desiderata de l’Union européenne plutôt que d’écouter les aspirations des citoyens français.”

Nicolas Dupont Aignan soutient-il officiellement Matteo Salvini ?

“En Italie, nous avions plus de relations avec le Mouvement cinq étoiles, et pas particulièrement avec La Ligue. Pour autant, la coalition qu’ils ont menée à trois partis est une démarche de rassemblement. Elle correspond pas mal à ce que nous voulons faire en France, à savoir rassembler pour gagner.
Matteo Salvini semble faire un très bon travail. La porte n’est pas fermée à cette personnalité que nous ne connaissons pas personnellement.”

À lire aussi

Damien Lempereur : « Encore une fois, on est dans une instrumentalisation des faits par le ministre de l’Intérieur »

Imprimer ou envoyer par courriel cet articlePolémique après l’intrusion de manifesta…