Réac, facho, raciste : Blast sort les grands mots pour se faire Tibo InShape

Capture d’écran 2024-02-05 à 15.32.58

« Les grands médias n’ont pas encore pris la juste mesure de l’importance du rôle qu’il a fini par occuper. Il faut prendre Tibo InShape au sérieux. » C'est en ces termes que le média Blast, dans une vidéo publiée ce 4 février, justifie son émission à charge contre Tibo InShape, célèbre influenceur aux presque 15 millions d'abonnés sur YouTube. Lumi et Usul, journalistes dudit média, animent le reportage, tels des lanceurs d'alerte, seuls en France à avoir vu le danger qui planait, pourtant; juste sous nos yeux.

Mais qu'est-il donc reproché à cette star des réseaux sociaux, autrefois uniquement connue pour ses vidéos de musculation ? La liste est longue car, depuis quelques années, Tibo InShape ne se borne plus à des vidéos de sport. Ses contenus sont devenus plus variés et, surtout, dénoncent nos deux journalistes, politisés. La preuve : « Dans le monde de Tibo, la police tape sur les méchants. » Imparable. Son immersion dans la police n'est pas son seul écart : il a rencontré des fonctionnaires de l'administration pénitentiaire, est parti en immersion chez les commandos de la marine nationale, a fait un parcours du combattant avec la Légion étrangère... cela, avec une « sincérité », une « candeur », un « air un peu benêt » parfaits pour « faire la promo de tous ces trucs un peu sombres ». Conséquence logique : « Ça incite évidemment les jeunes à s'enrôler. » Quelle horreur ! Si l'on ne sait toujours pas ce que pense Tibo InShape, les opinions politiques des journalistes de Blast sont, quant à elles, de plus en plus claires.

Tibo le réac

Il n'en fallait pas plus pour que le couperet tombe : « Tibo est réac, il est même un peu plus que réac », annonce Lumi. « Est-ce que ça ne serait pas tout simplement un gros facho ? », abonde Usul, avec ce sens de la nuance qui définit la gauche. La réponse est un grand oui, bien sûr : ça ne fait aucun doute, puisque le youtubeur aborde le thème de l'insécurité. Une des nombreuses « angoisses réactionnaires » de notre époque, donc. Une logique qui impliquerait, au passage, que la majorité des Français soit réactionnaire, si l'on en croit un sondage Elabe pour BFM TV paru en octobre 2023. Les chiffres indiquent en effet que 61 % des sondés se disent inquiets pour leur sécurité. Un chiffre qui justifie peut-être que l'on s'y arrête, non ?

Plus tard dans la vidéo, Tibo InShape est taxé de « racisme », pour des messages très maladroits postés il y a... quinze ans sur Facebook : un procédé peu dépaysant, puisque utilisé très récemment dans le Complément d'enquête sur Jordan Bardella. Peu importe qu'il y ait peu de matière, l'important, c'est de savoir la faire mousser. Et si l'on peut reconnaître quelque chose à ces journalistes, c'est bien qu'ils excellent dans l'art de donner à certains événements des proportions exceptionnelles.

Tibo le facho

Durant les 22 minutes d'émission, le procédé ne change pas. Un extrait de vidéo, suivi d'une explication capillotractée prouvant que, décidément, cet homme « est un gros facho ». Pourtant, si l'on fait un tour sur sa chaîne YouTube, difficile d'être convaincu de la radicalisation à droite de Tibo InShape. L'influenceur, s'il a sorti des vidéos sponsorisées par différents ministères pour mettre en valeur l'armée, la police ou encore l'administration pénitentiaire, est surtout amateur de sujets qui « buzzent ». Il reçoit ainsi des personnes aux parcours exceptionnels, s'introduit dans diverses professions, fait entrer ses abonnés dans sa vie en leur racontant son mariage, son déménagement, etc. Pas de quoi polémiquer ? Oh, si, évidemment. Parce qu'à travers ses vidéos, ses histoires, il y a un message, il y a des valeurs qui passent : « Mérite, effort, réussite, autorité, devoir, tout y est. » Que de gros mots, pour une gauche qui sait seulement célébrer les droits, la paresse, l'égalité... que d'épouvantables idéaux, qui mènent à un « processus de radicalisation à droite des jeunes hommes ».

Amers, les journalistes concluent : « Tibo, avec sa bonne tête, il est sans doute dix fois plus efficace que tout l’empire Bolloré ou tout le bourrage de crâne du SNU. »

Marie-Camille Le Conte
Marie-Camille Le Conte
Journaliste à BV

Vos commentaires

14 commentaires

  1. Bravo Tibo ! Et merci ! La racaille de gauche, journalistes ou casseurs, ne nous fait pas peur! C’est eux qui s’agitent comme des braconniers pris à leur propre piège ! Et qui ont la trouille des 61% qui en ont marre des destructeurs du pays. Lesquels 61% pourraient bien les dégager de la vie politique pour longtemps ! Grâce à Dieu !

  2. Quelle dénonciation ! Ils n’ont rien à dire. Quand feront-ils la promotion d’un migrant sous OQTF qui attaque les gens au couteau ?

  3. IL est intéressant de constater que tous ces Zorro de gauche comme l’est Denis Robert , règlent avant tout des problèmes persos ( enfance, rancoeur …) au travers de leurs investigations qui sont toujours orientées à gauche toute et à charge.

  4. « Lumi & Usul », ça vol déjà pas très haut comme pseudos, pour deux soi-disant journalistes (diplômés de quelle école déjà ?), évidemment équipés d’un QI d’extrême gauche, d’antifa.
    Deux héritiers de Lénine, Staline, Mao, Adolphe et polpot reuni
    Ces deux-là feraient bien de se muscler le cerveau, à défaut d’autre chose.

    • Héritiers de Mussolini, aussi, n’oublions pas qu’il était d’extrême gauche. Fascistes et communistes même combat.

  5. T’inquiètes pas Tibo d’être traité de « gros facho » . Considère ce qualificatif comme une médaille d’honneur et tu rejoins ainsi bon nombre de patriotes qui te soutiennent.

  6. Tout influenceur vit aux dépens de ceux qui l’écoutent. Quand on est sur aucun réseau social, ces gens restent des inconnus. Tout va bien.

  7. Ah ces gauchos dès qu’on sort du moule de leur idéal , dès qu’on ose dénoncer la vérité on est facho ou extrême droite . Ils ont du souci à se faire parce que nous sommes de plus en plus nombreux à sortir du moule ou plutôt d’un long sommeil . Le réveil est long mais la réalité va leur sauter au visage d’ici peu .

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois