Pourquoi il faudra, le 24 avril prochain, privilégier le Grand Dégagement 1/2

MACRON LE PEN

La priorité des priorités, le 24 avril prochain, sera « La France contre le robot » et, donc, le Grand Dégagement de Macron, bien sûr, pour l’ensemble de son œuvre. Le Président-candidat a comparé - durant son mandat - la France à une start-up nation ou à « une gare […] lieu où l’on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien », selon son odieuse formule qui traduit un mépris extraordinaire du peuple. Mais aux mots succèdent les maux. En effet, son quinquennat s’est caractérisé par une politique antisociale et liberticide sans précédent. Les gilets jaunes réprimés, les grévistes acculés et les anti-passe sanitaires diabolisés s’en souviennent.

À l’instar de ses prédécesseurs – la liste est longue –, Emmanuel Macron est comptable d’un bilan quinquennal désastreux. Il a renforcé l’immigration incontrôlée, les crimes et délits en pagaille et la précarité galopante. Les Français, surtout modestes, souffrent ainsi d’une triple forme d’insécurité physique, culturelle et sociale. Ils sont les « oubliés », les « invisibles », les « exclus » de la métropolisation gentrifiée. La Nouvelle Classe capitaliste les considère comme des « losers » ou des « déplorables ». Ils représentent la fameuse « France périphérique », pour reprendre l’expression du géographe Christophe Guilluy, lequel nous rappelle cette réalité sociologique effrayante : « On se fiche de savoir ce qu’est le devenir de ceux qui vivent déjà dans la France périphérique (entre 60 % et 70 % des Français). Les élites pensent que l’avenir de ces territoires dépend de l’arrivée du bobo parisien, bordelais ou lyonnais. En réalité, l’arrivée des CSP+ par exemple sur les littoraux et dans les beaux villages de France fait qu’aujourd’hui les jeunes issus des milieux populaires ne pourront pas vivre là où ils sont nés. Ils sont obligés de se délocaliser le plus loin possible [...] On nous fait craindre depuis trente ans le retour du fascisme : c’est du théâtre » (Le Figaro, 22 novembre 2021). Des classes populaires et moyennes déclassées expropriées de leur lieu d’habitation et qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts à la fin du mois. Or, l’on sait depuis toujours que le lieu natal fait sens avec le lien social…

Face à Macron et à la Macronie s’oppose Marine Le Pen, avocat du peuple français et notamment des jeunes, des ouvriers, des employés, des chômeurs, des petits, des obscurs, des sans-grade et de tous ceux qui sont frappés de plein fouet par l’immigration de peuplement (en bas) et la mondialisation libre-échangiste (en haut).

Alors, bien sûr, nous pouvons être en désaccord sur de nombreux points avec la ligne politique de Marine Le Pen. Il est loisible de lui reprocher son ambivalence sur les questions dites pudiquement « sociétales » (mariage des homosexuels et adoption d’enfant par ces derniers, PMA sans père), son jacobinisme (il est vrai tempéré par le « localisme » d’un point de vue économique) ou sa conception étroite de la laïcité (bien qu’elle reconnaisse « les racines chrétiennes de la France comme une évidence » et qu’elle distingue islam et islamisme, comprenant que les musulmans ne se coupent pas de leur pays d’origine à condition de respecter la loi commune française).

Mais il y a les très nombreux points où Marine Le Pen voit large et juste. Dans son programme présidentiel (22 mesures pour 2022), elle donne les axes prioritaires de sa politique en matière sociale. Elle est incontestablement la candidate du pouvoir d’achat, estimant que les plus riches ne sont pas les seuls à y avoir accès (« Baisser la TVA de 20 % à 5,5 % sur les produits énergétiques - carburants, fioul, gaz et électricité - en tant que biens de première nécessité »). Elle annonce aussi, le 6 avril dernier, « l’abaissement, voire la suppression de la TVA, tant que l’inflation est supérieure à 1 point de croissance », sur un panier de 100 produits de première nécessité comme les produits alimentaires, mais également les produits d’hygiène). Elle justifie ces mesures parce que « les Français sont étouffés, ils n’ont plus les moyens de boucler leurs fins de mois ». Elle propose encore de « supprimer l’IFI (impôt sur la fortune immobilière) qui taxe l’enracinement et [de] créer un IFF (impôt sur la fortune financière) pour taxer la spéculation ».

Beaucoup d’autres mesures sociales sont envisagées par Marine Le Pen, auxquelles s’ajoutent des mesures écologiques (dont la protection animale), migratoires, de proximité démocratique à travers le référendum d’initiative citoyenne et la mise en place de la proportionnelle.

À suivre.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 13/04/2022 à 23:28.
Arnaud Guyot-Jeannin
Arnaud Guyot-Jeannin
Journaliste et essayiste

Vos commentaires

83 commentaires

  1. L’arrogance , le mépris et l’insulte définissent Macron envers les Français , le soir même de ce premier tour il affichait de nouveau sa détestation des Français !
    Un psychopathe ne parlerait pas autrement !!!
    Remettre Macron sur  » le trône  » de France c’est aller droit dans le mur et cela finira dans un  » bain de sang  » !

  2. Il a osé dire « J’ai appris de mes erreurs »… Avec 600 milliards de dettes ! Et ose annoncer « Pour ma première année, je ferai… ». En somme, les 5 ans passés, c’était le brouillon de son vrai programme ! Quelle impudence ! Quel orgueil ! Aucune vergogne car il est sûr de repasser grâce aux magouilles qui sont son fonds de commerce !

  3. Un président se doit d’avoir des qualités et quelques défaut nul n’est parfait. En l’occurrence Macron 1er a les qualités d’arrogance, d’ego centrisme, d’un bonimenteur, d’un profiteur, mégalomane se prenant pour d’autres qui ont régné, d’un donneur de leçons etc. Son principal défaut c’est d’être ce qu’il est. La révolte gronde en France depuis des années. De révoltes en révoltes , la Révolution s’impose.

  4. Finalement la victoire de Macron pourrait être cette fois l’étincelle permettant de tout faire sauter. Retour des gilets jaunes au plus vite, il y aura certes des dommages collatéraux car ils vont frapper mais c’est le prix à payer.

  5. Et le transfert des voix de Mélenchon, on dit par ailleurs un tiers abstention, un tiers Macron, un tiers le Pen. Et comme j’ai entendu hier sur une radio que 7 électeurs musulmans sur 10 ont voté Mélenchon au premier tour, ils sont comme d’habitude les arbitres de cette élection, Leurs voix vont être courtisées par Macron et par le Pen, donc discrétion sur l’immigration sur l’islam et sur l’insécurité et le terrorisme islamiste qui vont avec.

  6. Un conseil à Marine Le Pen : il serait bon qu’elle abandonne son petit air supérieur, ses sarcasmes et son ironie. La critique est facile mais l’art est difficile. Un peu de modestie ne serait pas de trop. C’est déjà son agressivité face à un Macron jouant l’humilité qui l’a perdue lors du débat en 2017.

  7. Malheureusement tout est joué d avance la preuve en est Zemmour redescendu à 7% d un seul coup ,les français sont indecrotables pas besoin de triche, au dernier moment leur grande gueule se ferme et dans l’isoloir leur instinct de soumission a l’autorité reprend le dessus et il ressorte soulagés d avoir au fond obéis, macron les a parfaitement identifiés, c est ce qui lui donne son assurance et le le mépris qu il a de ces gens, et il n hésitera pas à bafouer les lois les libertés car il le peut

  8. Pour dégager l’arrogant et le méprisant …votons pour Marine …pas 5 ans de plus et peut être 7 …avec ce monsieur …sinon il faudra ouvrir des cimetières ..

  9. Toutes les outrances de ce candidat ne cesseront pas. Il est trop habitué à prendre les gens pour des imbéciles. Compte tenu de son électorat, le même que celui de Mélenchon, il est certain de pouvoir terminer l’élimination de la France au niveau mondiale.

  10. Macron propose dans son programme de refaire tout ce qu’il a défait en contradiction avec ce qu’il avait promis. Il faut expulser cet extrème fric !

  11. Ne nous laissons pas convaincre et endormir par ces menteurs et vendeurs de rêves qui n’ont cure des difficultés de beaucoup de français et ont une priorité : leur porte monnaie – une chance s’offre à nous, ne la laissons pas passer – Même si tout n’est pas parfait, unissons nos voix pour Marine Le Pen, la seule pour qui le mot France a un sens.

  12. Normal que Mélanchon, ce gôôôôcho plein aux as, vote Macron, soit la certitude pour lui de s’enrichir encore davantage ! Ce qui me choque dans les interviews et les débâts, les apparitions de Machiavel dans nos médias, c’est l’arrogance dont ils font preuve et surtout la façon dont ils mentent, stoïquement, sans jamais baisser les yeux ou rougir un peu. C’est naturel chez eu. D’ailleurs notre maire qui a donné son soutien à Macron a exactement le même comportement : pathologique ?

  13. 70% des français détestent Macron ! Pourquoi se retrouve t-il au second tour ? Les français aurait dû logiquement voter en masse pour le virer dès le 1er tour ! Zemmour avait un très beau programme cohérent et applicable mais les français ont préféré réélire un voyou ! Mais le temps finira par lui donner raison ! Mais avec le retour de ce freluquet ça finira en bain de sang comme le prédit un sociologue !

    • Les Français n’imaginent pas le prix qu’ils paieront de leur aveuglement et de leurs lâchetés. Il est clair que l’intelligence, la connaissance et la vision réaliste étaient du coté de Z. Ce refus acharné de voir conduira la France et les Français aux désastres dont leur Histoire est jalonnée.

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois