Pour qui a de la mémoire, le changement d’attitude du gouvernement sur l’utilité des masques est flagrant : d’inefficaces, voire de dangereux à l’époque où ils manquaient, ils sont devenus indispensables aujourd’hui. Si, encore, nos dirigeants reconnaissaient leur erreur passée ! Mais, tels des émules de Big Brother, ne pouvant par définition se tromper, ils refont l’Histoire à leur manière. Ils sont confortés par des sondages selon lesquels la majorité des Français estiment que les masques sont un bon outil de protection contre le Covid-19.

C’est ainsi qu’une enquête effectuée pour Le HuffPost indique que 62 % des Français sont favorables au port obligatoire du à l’extérieur, tandis que 84 % des sondés se disent prêts à le porter dans ces circonstances. De quoi stimuler nos dirigeants, qui ont découvert tardivement ses vertus : pour une fois, l’opinion publique semble d’accord avec eux ! Le gouvernement laisse donc les maires et les préfets décider du port du dans les lieux publics. Avec son courage habituel, il pourra toujours se dédire si des excès sont constatés et que le mécontentement grandit.

Ce sondage est également instructif en montrant que l’opinion varie en fonction du sexe : 68 % des femmes sont favorables à l’obligation du masque en extérieur, contre 55 % des hommes. La gent féminine serait-elle plus sensible aux mesures de protection contre l’épidémie ? Voilà qui contredirait les thèses ultra-féministes selon lesquelles l’égalité entre les femmes et les hommes doit être parfaite et apporterait de l’eau au moulin de ceux qui pensent que les femmes se différencient par des qualités spécifiques, ce qui justifie d’autant plus leur présence dans les instances dirigeantes.

Cette étude montre, également, des divergences d’opinion en fonction du positionnement politique des sondés : 42 % des sympathisants du Rassemblement national seraient opposés à l’application de la mesure dans les espaces extérieurs. Ils ne seraient que 26 % chez les électeurs des Républicains ou chez ceux de La République en marche. Faut-il en déduire que les électeurs de seraient plus inconscients du danger que les autres ? Cette perspective ne manquera pas de réjouir ceux qui, à droite, au centre et à gauche, font une allergie au RN et rejettent toute alliance avec un parti dont ils prétendent qu’il ne respecte pas les principes républicains.

Il semble plutôt que les électeurs du RN et, plus généralement, de la droite souverainiste soient plus lucides et plus conséquents que les autres. Ces données du sondage montrent surtout qu’ils ne sont pas dépourvus de bon sens. Ils mettent en cause la bonne foi de nos dirigeants, voyant dans leurs revirements des manifestations d’opportunisme pour appâter les différents électorats. Le gouvernement jette de la poudre aux yeux pour abuser l’opinion tout en répétant qu’il ne change pas de cap. On en vient à se demander si ses avertissements sur une reprise éventuelle de l’épidémie sont plus le signe de son incompétence ou d’un calcul politique à visée purement électorale.

À lire aussi

En occultant une partie de la réalité, Macron contribue à la destruction de la cohésion nationale

Prendre en exemple de réussite de l'intégration Léon Gambetta, Marie Curie ou Félix Éboué …