[Point de vue] Lettre ouverte à Omar Sy

omar sy

Non, Monsieur Omar Sy, vous n'êtes pas victime de racisme, vous n'êtes pas attaqué pour votre couleur de peau, vous n'êtes pas le « souffre-douleur » de l'extrême droite. Vous vous trompez en brandissant ici la sempiternelle complainte victimaire qui n'a aucun sens dans ce débat.

Dans l'interview que vous avez donnée au Parisien, ce dimanche 1er janvier, vous affirmez : « Quand c’est en Afrique, vous êtes moins atteints ? » Vous échangiez alors avec les journalistes sur l'actuel conflit en Ukraine. Je ne vais point ici vous reprocher vos choix puisque vous êtes libre de soutenir qui vous voulez dans cette guerre. Mais là où le bât blesse, c'est que dans cette phrase, le « vous » utilisé s'adressant aux Français, Le Parisien étant un journal français dont les lecteurs sont essentiellement français et, plus globalement, le lectorat, francophone, avec ce « vous », vous ne subodorez pas mais mettez en accusation la France (je ne vais pas me permettre de dire les Blancs, de peur de m'attirer les foudres de la sphère du Wokistan). Comment pouvez-vous tenir ces propos quand on sait que la France a toujours été présente pour l'Afrique. Combien d'OPEX, ces dernières années, en Côte d'Ivoire, au Niger, au Mali, en Centrafrique, etc. ?

Depuis le début de la crise dans l'est de la République démocratique du Congo, nous sommes nombreux à supplier la France de faire pression sur le Rwanda afin qu'il arrête son soutien aux rebelles de M23 en conflit contre les forces armées régulières du pays. Appel entendu par le Président Emmanuel Macron qui a clairement pris position, interpellant Paul Kagamé, le chef de l'État rwandais, à cesser ce soutien.

On ne peut donc pas ici faire de reproches à la France, d'autant que dans le cadre de ces OPEX, des soldats de notre pays sont morts pour des causes souvent éloignées des problématiques prioritaires des Français. Ayez au moins la décence de reconnaître que votre sortie est, pour le moins, maladroite.

Ce qui est malheureux, dans cette polémique, c'est que vous êtes en pleine promotion pour un film évoquant un sujet très intéressant et que, à titre personnel, je me suis permis de relayer sur les réseaux sociaux la mobilisation pour aller voir Tirailleurs. Ce moment d'Histoire sera donc pollué par vos propos.

Monsieur Omar Sy, vous n'êtes pas le « souffre-douleur » de l'extrême droite. En vous muant en récidiviste dans l'exploitation des polémiques anti-France, anti-Blanc, anti-police, vous êtes devenu l'avocat des maux qui font tant souffrir la cohésion nationale, défenseur des déboulonneurs, des indigénistes, des racialistes, de tous ces concepts woke importés des USA.

J'ai, un temps, apprécié vos talents d'humoriste, à l'époque, sur Canal+, époustouflé par votre performance dans Intouchables, mais aujourd'hui, je regrette que vous ne vous contentiez pas de vous en tenir à votre rôle d'acteur.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 06/01/2023 à 23:27.

Vos commentaires

60 commentaires

  1. Cet article est pour moi une mauvaise guerre causée par une susceptibilité mal placée, désolée Mr Denis mais je n’adhère pas à vos propos. Les médias, le gouvernement… n’ont eu de cesse de jouer avec l’émotion sur les réfugiés et victimes ukrainiennes qu’il fallait même accueillir chez soi. Il n’y en a eu plus que pour l’Ukraine, guerre dont nous étions largement auteur. En attendant, le génocide arménien continue comme les violences des islamistes en Afrique, les peuples crèvent en Haïti, au congo, en Syrie et ce ne sont pas des soldats….. Ce avec l’indifférence occidentale si ce n’est sa complicité. Alors oui il y a deux poids deux mesures.

    • Sauf que Madame, ne vous en déplaise, même si c’est la faute de nos politiciens, nous avons laissé, dans les pays du Sahel, 53 soldats qui défendaient ces africains -là contre les islamistes (et, j’en conviens nous en même temps) pour se retrouver avec des Français priés de quitter les lieux. Si on parvenait à comprendre les Africains l’équation serait résolue. Quant à Omar que Dieu lui pardonne de dérailler, sa tête est devenue si grosse !

  2. Omar Sy
    Mais si la France n’était pas là, Tu serais sans doute dans le Ferlo
    A ruminer je ne sais quoi, Avec seulement la peau sur les os
    Bien sûr les années ont passé, Tu as oublié d’où tu viens
    Et tes chevilles ont bien gonflé, Tu devrais mettre de l’eau dans ton vin
    Des paras venus de Paris, Qui se foutaient pas mal de toi
    Sont allés mourir pour le Mali, Un jour où tu n’y étais pas.
    (Ferlo : province pauvre du Sénégal)

    • J’aime ce poème surtout pour son côté « pince sans rire » mais tellement réaliste pour ce réalisateur qu’est devenu ce Omar-ci !

  3. Pourquoi la guerre en Ukraine intéresse plus les français que les guerres menées sur le sol africain?
    Parceque comme ça, on les persuade que nos tracas quotidiens dus aux pénuries en tous genre et surtout en énergie, sont de la faute des Russes à cause de qui nos factures explosent ( mais surtout pas à cause de la mauvaise politique de nos dirigeants)!

  4. Décidément, il y a des énergumènes qui manifestent curieusement leur reconnaissance à une France qui leur a tout donné.

  5. Merci pour ce texte monsieur. Il n’y a rien à rajouter.
    Et vos propos peuvent s’adresser à tout ces acteurs (plus ou moins bons) contentez vous d’essayer de bien faire votre métier!!

  6. Ne pas oublier que malgré son désamour de la France, il reste l’une des personnalité préférée des Français. Cherchez l’erreur.

  7. Heureusement que nos braves tirailleurs n’avaient pas la la mentalité de ce comédien, à qui du reste je ne confierais pas ma confiance au combat. Juste bon pour le cinéma. Merci Monsieur Djeni, de rendre honneur au Drapeau et au Soldats d’hier et d’aujourd’hui.

  8. je suis pied noir
    Mon pere , en 14/18_ engagé dans les tirailleurs algeriens, a eu la jambe arracué par un obus à VERDUN;
    Mon frere engage volontaire dans le 4° regiment de tirailleurs marocains a été tue à Cassino.
    Omar Sy n’en parle pas , de ces tirailleurs.

  9. J’ai un collègue qui a son tour possède un chien; chaque fois qu’il lui donne la gamelle il se,fait mordre.
    Étonnante similitude, non?

  10. C’est donc uniquement pour fuir le « racisme des Francais qui l’ont empêché de percer dans son métier » , qu’il s’est installé aux USA et non pas parce que qu’on y paie moins d’impôts … j’avais pourtant cru que ces sales racistes de Français en avaient fait leur vedette préférée…

  11. Encore bravo; Mr Djeni. J’ ajouterai que Mr Omar Sy serait bien inspiré de voir le sort réservé aux homosexuels au Sénégal. Lui qui crie tant à la discrimination…..Il reconnaitra que sa Patrie (la France) – qui la généreusement enrichi, tout de même !) – est donc un pays où l’ homosexualité n’ est pas sévèrement combattue voire reconnue.
    Devrait-il se soucier du sort de ces courageuses Iraniennes qui encourent: torture, viol et mort pour leur propre Liberté ?
    Intouchable, il ne devrait point se sentir en danger en prenant faits et causes de sujets d’ actualité. Marre de ces donneurs de leçons aux fesses confortablement installées à l’ abri !

  12. Que ce monsieur vienne nous donner des leçons et cracher dans la (bonne) soupe que la france lui a servi est vraiment scandaleux ! Pourquoi ne pas parler de nos Braves qui sont morts dans les pays africains ? comment les français peuvent apprécier ce genre de personnage ?

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois