Plus belle la vie : le bourrage de crâne reprend sur TF1

Capture d’écran (4705)

Cela avait été l’un des rares effets bénéfiques du Covid. Le 18 novembre 2022, après 18 années de sévices quotidiens, Plus belle la vie, appelée PBLV pour les intimes, quittait enfin l’antenne de France 3. Le soap opera marseillais ne s’était pas relevé du confinement et avait vu ses audiences plonger avant d’être finalement déprogrammé. Un vrai crève-cœur pour ses aficionados, qui avaient tenté d’empêcher l’inévitable en signant des pétitions en ligne ou en inondant la production de messages courroucés. Qu’allaient-ils devenir sans leur feuilleton préféré ?

Une seconde chance offerte par TF1

Pour des raisons qui nous échappent encore, PBLV a fait l’objet d’un véritable culte, rassemblant devant leur poste de télévision jusqu’à 6 millions de Français. C’est sans doute en souvenir de ces brillantes performances que TF1 a décidé de donner une seconde vie au programme. Baptisée Plus belle la vie : encore plus belle, cette suite débute ce 8 janvier 2024.

Si certains personnages emblématiques sont de retour, la première chaîne entend apporter au feuilleton un petit vent de fraîcheur à travers l’arrivée de nouveaux protagonistes et de décors flambant neufs. La grande nouveauté de ce transfert, c'est aussi son heure de diffusion. Après avoir fait les beaux jours de France 3 en access prime time - entre 20 h et 20 h 30 - PBLV version TF1 est désormais diffusé à 13 h 40, juste après le JT de 13 heures, case historique des Feux de l’amour, des téléfilms de Noël et autres programmes soporifiques. À la bonne heure, donc.

Vous reprendrez bien un peu de progressisme ?

Cette resucée va-t-elle se distinguer par un jeu d’acteur de meilleure qualité et des histoires moins tartes ? On peut sérieusement en douter. Une chose est sûre : le militantisme de gauche sera toujours au rendez-vous. « On va rester sur des histoires au plus près du quotidien des téléspectateurs, avec la même volonté de coller à l’actualité », a ainsi expliqué auprès de TF1 Stéphanie Brémond, directrice générale adjointe en charge des feuilletons quotidiens et des séries longues de Newen. Nous voilà rassurés.

Au cours de ses 18 premières saisons, PBLV a mis un point d’honneur à aborder tous les sujets à la mode : discriminations, mariage gay, GPA, harcèlement sexuel, handicap, transidentité… En 2007, la série a frappé un grand coup en intégrant à sa galerie de personnages une musulmane intégriste, Djamila, en conflit avec sa cousine Samia à laquelle elle reprochait d’être trop libre et de vivre « comme si elle était Française ». Le voile islamique s’est à nouveau invité dans le feuilleton en 2015 et devrait encore être à l’honneur dans sa version 2024, si l’on en croit la bande-annonce dévoilée par TF1.

Jamais à court de belles valeurs à défendre, les scénaristes ont fait savoir qu’ils s’attaqueraient également, cette saison, aux sujets brûlants de la ménopause et du consentement. Mais nul doute qu’ils trouveront le moyen d’évoquer d’autres « thématiques sociétales » prioritaires telles que la précarité menstruelle, la mixité sociale et les violences policières. La rééducation des masses n’est pas près de s’arrêter.

Jean Kast
Jean Kast
Journaliste indépendant, culture et société

Vos commentaires

22 commentaires

  1. La débilité quotidienne programmée. Et on prétend que le français est intelligent et comprend. Que doivent être les idiots et ceux qui ne comprennent pas.

  2. Les programmes des chaînes TNT, spécialement les opérateurs historiques, sont des instrument d’abêtissement national. Plus c’est nul et mieux ça passe. Plus les vices et travers de notre misérable époque sont mis en exergue et plus le succès est grand. Pas une soirée sans sa série policière avec des acteurs aussi crédibles dans leur rôle de flics que Stalone en petit rat de l’opéra. Mais bon, ça coûte pas cher à produire ! Ce qui n’empêche nullement, dans ce beau pays, de trainer quotidiennement nos policiers dans la boue et les traitant de tout les noms. Va comprendre Charles !

  3. De gros moyens pour un plus que piètre résultat…MAIS…La correction politique au bout du chemin : Shakespeare n’y était pas du tout avec son intitulé « Beaucoup de bruit pour rien » !

  4. je n ai jamais rien compris a ce feuilleton joué par de mauvais comédiens. donc j ai arrêté de regarder il y a plusieurs années le mieux c est de ne pas le regarder comme TF1 marche a la recette publicitaire il va de nouveau s arrêter faute de rentées d argent

    • ? ??
      Qui a du temps à perdre à regarder des  » feuilletons » ? Tant d’autres choses utile et/ou intelligentes à faire…

  5. Plus belle serait la vie sans ce type de navet, fruit de l’esprit d’un petit monde d’esprits chagrins à l’usage exclusif d’esprits faibles.

  6. « Poubelle la vie » le retour ! J’ai toujours soupçonné que c’était une mécanique à fabriquer des intermittents du spectacle..

    • Oui, car on ne voit jamais ces artistes (présentés comme des vedettes) sur grand écran? A l’inverse, quelques stars en fin de vie cinématographique y apparaissent. A croire que les directeurs de casting boudent les acteurs des séries…

  7. J’espère que le sujet d’actualité à Grenoble: « comment vivre au quotidien près d’un point de deal » ne sera pas oublié!

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois