“Ce pass Navigo gratuit à 75 % est une prime pour tous ceux qui sont en situation illégale en France”

Une décision du tribunal administratif de Paris vient de rétablir la gratuité à 75 % – consentie par l’ancienne majorité socialiste du conseil régional puis supprimée par la nouvelle majorité de droite, menée par Valérie Pécresse – du Pass Navigo pour tous ceux qui bénéficient de l’AME, clandestins et migrants irréguliers.

Karim Ouchikh est indigné par cette décision qui vient renforcer encore l’appel d’air migratoire.

Karim Ouchikh, la Justice vient de rétablir le Pass navigo gratuit à 75 % pour les personnes bénéficiant de l’aide médicale d’État.
Dans quel état d’esprit êtes-vous ?

Je suis plus que déçu et indigné par la décision prise par le tribunal administratif de Paris.
L’exécutif régional dirigé par madame Pécresse avait décidé de supprimer cet avantage consenti par l’ancienne majorité socialiste. Il s’agissait d’accorder une réduction de 75 % sur le Pass navigo à des clandestins et des migrants irréguliers qui pouvaient ainsi voyager presque gratuitement sur les lignes d’Ile de France.
Valérie Pécresse a fait le choix de supprimer cet avantage. Cette délibération a fait l’objet d’une procédure de contentieux par un élu socialiste qui a obtenu gain de cause.
Je suis particulièrement indigné par cette décision. C’est tout d’abord un bénéfice tout à fait extraordinaire accordé à toutes les personnes en situations illégales en Ile de France. De plus, c’est une prime à ce système d’appel d’air, à cet écosystème favorable à l’appel d’air migratoire qui existe dans notre pays depuis depuis des décennies. Cette réduction massive du Pass navigo au bénéfice des clandestins faisait partie de cet écosystème favorable à l’appel d’air migratoire.

La décision d’Anne Hidalgo d’envoyer une carte de citoyen de Paris à tout le monde, Français ou non, va-t-elle selon vous dans le sens de cet écosystème que vous dénoncez ?

Toute décision qui banalise la qualité de ressortissant français et qui crée de la confusion entre celui qui est citoyen français de celui qui ne l’est pas participe à cet écosystème qui favorise cet appel d’air migratoire que je dénonce.
De la même manière que je regrette la décision du tribunal administratif de rétablir la réduction pour le Pass navigo au bénéfice des clandestins, je regrette également que madame Hidalgo ait fait le choix de distribuer aussi facilement cette carte. Elle accorde le statut de citoyenneté non seulement aux ressortissants français ce qui est tout à fait légitime, mais également à ceux qui ne le sont pas.
Or, la citoyenneté se rattache d’abord à la qualité de ressortissant français. C’est ce qui permet d’ailleurs de distinguer le ressortissant français de celui qui ne l’est pas. Cette confusion me paraît imminemment dommageable.
De la même manière, madame Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a décidé d’accorder des fonds pour acheter des places de spectacles aux bénéfices des migrants. Chacun salue a priori cette mesure qui part peut-être d’un bon sentiment, ou en tout cas d’un sentiment d’humanité. En revanche, on ne voit pas que cette mesure favorable également cet écosystème.
On envoie en effet ainsi un message extraordinairement puissant à toutes celles et tous ceux qui en Afrique ou en Asie seraient tentés de rejoindre la France. Ce message est simple « venez en France, vous bénéficierez d’avantages considérables d’accès aux services publics, culturels, transports publics, écoles, santé, hôpitaux et également d’un statut équivalent à ceux des ressortissants français que vous soyez en situation régulière ou irrégulière ». C’est ce message que je dénonce lorsque je dénonce cet écosystème.

À lire aussi

Karim Ouchikh : “Nous sommes en présence d’une forme de terrorisme islamique de basse intensité”

Imprimer ou envoyer par courriel cet articleDimanche, une dizaine de femmes a bravé l̵…