Quatre soldats français ont été blessés par l'explosion d'un engin explosif improvisé (IED, soit improvised explosive device) au Burkina Faso. L'un d'entre eux est grièvement blessé.

C'est l'état-major français qui a annoncé la nouvelle à l'AFP, révélant que le véhicule des soldats avait été touché dans le nord du pays.

« Le véhicule tout-terrain a explosé sur un IED à la sortie de l’aéroport de Ouahigouya », explique l'état-major, ajoutant qu'il s'agissait d'une « unité de en mission de reconnaissance ».

Tous les soldats « ont été immédiatement évacués vers Gao ».

Zone floue

Si la zone est fréquentée par les djihadistes, l'origine de l'explosion n'est pas encore définie : il pourrait s'agir du GSIM, un groupe affilié à Al Qaïda, ou, au contraire, à l'EIGS, affilié, quant à lui, à l'État islamique.

La force Barkhane au et dans les environs depuis 2014. En septembre 2021, après 7 ans de présence, 52 militaires français ont perdu la vie.

19 janvier 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.