Fabienne Pardi, maître artisan d’art, fabricante de santons à Saint-Cyr-sur-Mer, dans le Var, a créé une figurine à l’effigie de l’infectiologue marseillais qui connaît un immense succès, relate France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur.

En plus des personnages traditionnels de la Nativité et de la tradition provençale, la santonnière a décidé de créer, cette année, la figure d’argile du célèbre professeur de l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection.

« Il s’est imposé à moi, c’est quand même un personnage qui marque 2020 »

« Il s’est imposé à moi, c’est quand même un personnage qui marque 2020 », explique l’artiste, en référence à . « Le professeur Raoult symbolise l’espoir d’un traitement, mais cela n’engage que moi ! »

Fabienne Pardi met 3 h 30 heures à confectionner la figurine, pour un prix de vente de 35 euros. Le professeur est représenté en blouse blanche, longs cheveux blancs, lunettes métalliques, « tout y est, y compris, dans son éprouvette, un minuscule SARS-CoV-2, le virus à l’origine du Covid-19 ». Les 50 premiers santons se sont arrachés en un temps record, preuve que la figure du médecin marseillais suscite toujours autant l’intérêt.

Elle fabrique 1.800 santons en tout genre chaque année, pour les traditionnelles crèches de Noël.

Outre son « Raoult », aide-soignante de formation, Fabienne Pardi vend également deux autres santons du monde de la santé : la première infirmière de la Croix-Rouge, de 1890, et le médecin contre la peste de 1720, avec son bâton pour éloigner les malades, sa cape de protection et son masque, sorte d’ancêtre des FFP2 modernes.

22 novembre 2020

À lire aussi

Paris : 200 migrants occupent une école

Éric Coquerel, député LFI, explique que « ces associations ne font qu’appliquer la loi de …