Musulman(e)s en France, opposez-vous aux islamistes, dites stop à l’instrumentalisation !

Au plus fort de la tension lors du débat sur le port du voile, une tribune est publiée, il y a quelques semaines, dans Le Monde, intitulée « Jusqu’où laisserons-nous passer la haine des musulmans ? » et signée par 90 personnalités.
En réponse, 100 musulman(e)s de France publient, le 22 octobre, dans Marianne, une tribune dans laquelle ils/elles s’opposent aux argumentaires de la publication du Monde et concluent avec ces mots forts :
« Nous avons décidé de faire entendre notre voix, car les événements nous obligent à prendre nos responsabilités. Nous ne pouvons plus rester spectateurs lointains et désabusés d’un débat qui a tant d’importance. Nous estimons qu’il est de notre devoir de faire savoir à tous nos compatriotes que la question du voile est un sujet de discorde, à l’intérieur même des écoles juridiques sunnites officielles.
Alors de grâce, soutenez les Françaises et les Français de confession ou de culture musulmane qui se battent contre cette terrible vague néoconservatrice, venue des pays du golfe Arabo-Persique, il y a 30 ans. Ne confondez plus CES musulmans orthodoxes, qui prônent le sexisme par le port du voile, réflexe bien plus identitaire que religieux, avec tous LES musulmans. »

Au-delà du nombre (100 contre 90), au-delà des mots, c’est la symbolique qui est forte. En effet, pour la première fois en France, dans un débat sur un sujet assez clivant comme celui du voile, des musulmans prennent position contre d’autres musulmans. Mieux : des musulmans assument en laissant publier leur identité.

Nous étions heureux de brandir cette tribune pour soutenir nos argumentaires face au désir des islamo-gauchistes et des Frères musulmans d’imposer leur choix de non-respect des lois de la République au nom de tous les musulmans. Nous étions contents de voir qu’enfin une communauté s’affirmait face aux islamistes, la communauté française. Mais notre joie allait être de courte durée.

Dans son édition du 7 novembre, on apprend, dans Marianne, que les signataires de la tribune contre le voile sont menacés, harcelés, voire pire… C’est hallucinant, il y aurait donc, dans notre pays, des bandes mafieuses qui, sous le couvert de la religion, imposeraient une forme d’omerta fallacieuse ?

Cette attitude démontre, à n’en point douter, que les islamistes, sous la férule des Frères musulmans, sont très éloignés des préceptes de paix et de dialogue qu’ils disent défendre et partager. Exploitant leur forte présence dans les médias et sur les réseaux sociaux, ils exercent une pression tyrannique sur les autres musulmans, les obligeant à se soumettre ou à être voués aux gémonies. Des comportements de malfrats, de délinquants, indignes de la religion qu’ils prétendent défendre.

Que les musulmans de France sachent qu’ils ne sont pas obligés de se soumettre au diktat des islamistes, ils peuvent pratiquer sereinement leur religion, en acceptant les lois et les règles qui régissent le vivre ensemble, ils seront protégés par la République. Il est temps que la majorité silencieuse chez les musulmans se fasse entendre, il y en a marre qu’une petite minorité nuise aux autres, au risque de monter dans la communauté française les uns contre les autres.

À lire aussi

J’accuse Yassine Belattar et Lacrim d’exacerber les tensions

Attention, ne jouons pas avec le feu. …