15 août, tout est désespérément calme sur l’océan politique français. Mer d’huile. Il y a bien qui fait des ronds dans l’eau en jet-ski à Brégançon pendant que Maman s’occupe des petits-enfants. On a les pour. Il a bien le droit de s’amuser, de lâcher la pression, le jeune homme. C’est de son âge, et puis ça donne une image de dynamisme au sommet de l’État. Vous ne vouliez tout de même pas qu’on le surprenne assis sur une chaise longue en train de mater les filles sur la plage pendant que Brigitte fait des pâtés de sable. On a les contre. Pas très écolo, ce sport. Et s’exhiber comme ça, visage pas rasé et torse velu au vent alors que les Français sont invités à sortir masqués, franchement…

Le débat ronronne, tourne en rond, le magazine people nous tombe des mains et la sieste appareille pour Cythère. Quand, tout à coup, branle-bas de combat, le drapeau noir flotte sur la marmite, alerte à Malibu, debout les gars, réveillez-vous : on signale un tweet de  ! On le croyait en grand carénage du côté de l’Estaque, mais il était en plongée dans son petit sous-marin de poche, périscope aux aguets, à la recherche d’une frégate à torpiller. Pas de trêve de l’Assomption pour celui qui ne se connaît ni dieu ni maître. La torpille tweeteuse est lancée alors que le soleil est à son zénith : « Le Pen à la pêche aux chrétiens avec des gris-gris. La religion doit rester hors de la scène publique. Mais lire l’évangile permet de savoir que ce n’est pas un manuel lepéniste. » L’homme du Vieux-Port venait de repérer un tweet de la présidente du Rassemblement national souhaitant une bonne fête du 15 août aux chrétiens : « En cette fête de l’Assomption, la France se rappelle qu’elle est depuis plusieurs siècles sous le patronage de Notre-Dame. Que cet héritage nous permette de conserver la paix et l’unité. Belle fête à tous ! »

Fallait surtout pas laisser passer l’occasion de donner un coup de semonce. Notez que le 31 juillet dernier, jour de l’aïd, le Méluche devait faire escale technique, quelque part dans les calanques de Marseille : en effet, sur le journal de bord du flibustier insoumis, rien sur le sujet. Aucun tweet torpilleur et vengeur pour réagir aux vœux de toutes celles et ceux de notre monde politique qui souhaitaient une bonne fête aux musulmans de France. Il est vrai qu’à la guerre, même navale, les tirs fratricides sont souvent les plus dangereux.

En tout cas, ce tweet du 15 août nous apprend une nouvelle technique de pêche. On connaissait la pêche au ver, à la mouche, à la grenade, etc. Nous ne connaissions pas la pêche au gris-gris. Rien à voir avec la pêche au vif, on imagine.

Aux dernières nouvelles, la frégate ne semble pas avoir été touchée par la torpille du Méluche reparti en plongée sondagière. Beau temps, mer calme. Un ciel de 15 août.

À lire aussi

Jean Castex : le péquenot de service, « ça plaît »

Tiens, les gars, remuez-vous un peu et trouvez-moi un Premier ministre qui fasse province …