Rentré, mardi, de son exil politique en Espagne, a animé, ce mercredi 1er septembre, sa première chronique sur BFM TV. Pour sa première apparition, l’ancien candidat à la mairie de Barcelone n’a pas mâché ses mots, créant une polémique dès son arrivée, rapporte L’Obs.

Il faudrait « raser » les quartiers de Marseille pour les « repeupler autrement »

L’ancien Premier ministre, nouvellement recruté par BFM TV et RMC pour des rendez-vous hebdomadaires, a pris la parole à l’antenne pour la première fois ce mercredi matin. À l’ordre du jour : le voyage d’Emmanuel à Marseille, entamé le 1er septembre. Le Président se rend, en effet, dans la cité phocéenne afin d’y présenter un grand plan, notamment en matière de rénovation des écoles et des transports, ainsi qu’un programme de lutte contre le trafic de stupéfiants.

Le plan proposé par tient, quant à lui, en quelques mots : « Les quartiers − ce qu’on appelle les banlieues, en Île-de-France − sont au cœur de la ville, marqués évidemment par la pauvreté, les inégalités, la violence et l’insécurité. Là-bas, il faut tout raser, tout reconstruire. Il faut repeupler autrement ces quartiers, mais ça demande une volonté et une grande puissance de l’État », s’est ainsi exprimé l’ancien Premier ministre.

Ses propos ont suscité de vives réactions et ont immédiatement été taxés de par différentes personnalités. Cédric Mas a même été jusqu’à comparer Manuel Valls à Hitler ou Pétain.

1 septembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.