Lyon : Des dizaines de migrants squattent une église… et personne ne réagit

Capture d’écran 2023-12-11 à 13.58.22

Ce vendredi 8 décembre, entre 40 et 80 migrants - présentés comme des mineurs isolés - ont investi l'église du Saint-Sacrement, dans le IIIe arrondissement de Lyon. Quatre jours après le début de ce squat, aucune solution n'a encore été trouvée, et c'est donc tout naturellement que ces nouveaux habitants ont décidé de poursuivre leur occupation des lieux…

Il faut dire que cette installation chaotique n'est pas la première de leur carrière. Depuis le 16 avril, ces derniers étaient en effet sous la tente, au niveau du square Sainte-Marie-Perrin, dans le IIIe arrondissement de Lyon. Quelques mois plus tard, le week-end des 2 et 3 décembre, ils tentaient, sous la houlette du collectif Soutiens/Migrants Croix-Rousse, d'occuper un gymnase. Une heure après, ils en étaient refoulés par les forces de l'ordre, indique, abattu, un membre du collectif.

Un squat qui pourrait durer longtemps

C'est donc l'église du Saint-Sacrement qui a été retenue comme lieu de refuge pour ces migrants, et ceux-ci n'en partiront pas tant qu'une solution ne sera pas trouvée. Si l'on en croit l'inertie des pouvoirs publics depuis le mois d'avril, le squat pourrait donc durer longtemps, très longtemps. Cette « installation » - qui ressemble très fortement à un squat, même si le mot semble brûler les lèvres de BFM TV - dans un lieu sacré ne semble poser de problème à personne. On serait pourtant curieux de savoir ce qu'il en serait si refuge avait été pris dans une mosquée.

Bien loin d'être prise en charge par les autorités compétentes, la question migratoire en métropole lyonnaise semble devenir un problème sans cesse accru. Depuis trois mois, ce sont ainsi 1.200 migrants qui y sont arrivés, soit le même nombre d'arrivées que sur toute l'année 2022. Des chiffres mirobolants, encouragés par des élus locaux bienveillants certes, mais tout à fait incapables de prendre en charge ces personnes qu'ils disent si généreusement vouloir accueillir. La députée écologiste Marie-Charlotte Garin est ainsi allée dormir dans une école occupée pour « faire la guerre à l’indifférence », soutenue dans cette démarche par la mairie du IIIe arrondissement.

Inaction des politiques

Un acte symbolique fort, sans doute, mais qui n'a rien d'une solution. Il est bien beau de dénoncer l'accueil désastreux dont sont victimes ces migrants. Il serait peut-être plus ingénieux de prendre le problème à la source en les empêchant, tout bonnement, de se confronter à ce genre de situations... De son côté, le député NUPES de la 2e circonscription du Rhône, Hubert Julien-Laferrière, lance également l'alerte sur les conditions misérables dans lesquelles sont accueillis les migrants, dénonçant « des départements qui ne font pas le boulot ». Et de proposer, novateur, une répartition de ces arrivants sur le territoire national... Ce qu'ignore, visiblement, le député, c'est que Lyon n'est pas la seule ville à être submergée par les arrivées de migrants. Toutes les grandes villes de France sont désormais confrontées à ce phénomène que nos autorités peinent à vouloir endiguer.

Face à cette inaction coupable des politiques, les Français, eux, ont une idée plutôt claire sur la question. Au fil des sondages, semaine après semaine, les victimes de cette politique migratoire font connaître leur opinion : ils n'en peuvent plus. Ce mardi 12 décembre, une nouvelle fois, leur voix est unanime. 80 % des Français estiment ainsi qu'il ne faut plus accueillir de migrants en France, selon un sondage de l'Institut CSA pour CNews.

L'exemple de la ville de Lyon n'est qu'une affaire parmi tant d'autres. Elle est toutefois symbolique de l'abdication totale des autorités dans cette question pourtant cruciale qu'est l'immigration. Depuis de longs mois, on parle de légiférer sur le sujet. Depuis de longs mois, pourtant, la situation n'a fait qu'empirer et rien de concret n'a été fait pour régler le problème.

Marie-Camille Le Conte
Marie-Camille Le Conte
Journaliste à BV

Vos commentaires

79 commentaires

  1. C’est désespérant que toutes ces peuples venus d’un autre monde gouvernent à la place de notre pitoyable Chef d’Etat pétri d’incompétence et d’ignorance. Malgré tous ces massacres commis au nom de leur Dieu diabolique, il n’a toujours pas compris ce qui se trame contre la France. Toutes nos institutions se sont déconstruites petit à petit au profit de ces envahisseurs qu’il ne fallait pas sanctionner afin de ne “pas faire de vague” a dit Macron l’irresponsable. S’il n’entreprend rien dès maintenant pour “terroriser” ces terroristes comme l’a dit Charles PASQUA il y a quelques années, l’effondrement de notre pays sera inévitable.

  2. Ils partiront chassés par leurs frères si dans un 1er temps l’église devient mosquée …ensuite il suffira de lui rendre sa vocation première…

  3. Je leur conseille de squatter l’Assemblée Nationale. En vertu des biens pensants ils auraient droit au gîte et au couvert gratuitement. On dit que la nourriture y est bonne et pas chère, avec coiffeur à prix modique et, que les bureaux mis à la disposition des députés sont équipés d’un petit confort pas négligeable. Il serait de bon ton, que les adeptes à l’immigration mettent la main à leur poche et donnent une partie de leurs émoluments. Ce serait tout de même mieux qu’une tente ou des bancs d’église, et plus confortable qu’un petit tapis à même le sol dans une
    mosquée. Je suis convaincue que la loi immigration aurait, vite fait, de trouver le consensus pour immigration zéro.
    Victorine31

  4. Pourquoi ne pas avoir occupé une mosquée , ce n’est pas ce qui manque à Lyon , cela démontre bien leur intention de nous envahir , de nous occuper , qui les pilote ? qui leur a donné l’idée ?

  5. Reconduite à la frontière et on en profite pour les faire accompagner par les associations pro. Cela fera d’une pierre deux coups.

  6. Il faudrait que les migrants squattent également en mosquée… non ?
    Il me semble que là, il y aurait quelques réactions…

  7. Juste une question: pourquoi ces migrants trouvent-ils refuge dans une église et non dans une mosquée? Les différentes associations  » d’aide » ? sont plutôt voyoutes et manifestent bien leurs mauvaises intentions à l’égard des églises.

  8. Si des dragonnades étaient imaginables, celles visant toutes ces associations dites pro-migrants seraient …comment dire, acceptées, approuvées, ou plutôt tolérées, que sais-je?

    • Vous avez mille fois raison ! pourquoi ne vont-ils pas squatter les Mosquées où normalement ce lieu est celui qui correspond à leur religion, de plus, c’est bien plus confortable puisque le sol est recouvert de tapis. Curieux tout de même que de squatter nos Eglise alors que ces gens là rejettent notre religion, c’est pas très cohérent et « en même temps comme dit l’autre, cela confirme l’objectif de ces migrants, Ils font tout pour détruire notre pays civilisé.

  9. A la question « la valise ou le cercueil », la réponse : très bientôt !
    En juillet 62, sur le chemin du port, notre famille a été arrêtée par des militaires algériens et l’un d’eux nous a dit : « On vous met à la porte d’ici 2050 no vous jettera de France ! »

    • D’autant plus que l’accord Franco-Algérien nous interdit de mettre les Algériens à la porte même les pires terroristes et assassins. Nous sommes même obligés d’en reprendre qui ont été expulsés. Merci Macron.

  10. En France, on ne sait pas le gros scandale qui a éclaté en Italie. Le pape et plusieurs évêques ont utilisé l’argent des fidèles pour faire des dons à une ONG qui va chercher les migrants en Méditerranée. Les migrants de Lyon connaissent certainement la position du pape sur les migrations. Il est donc logique, de leur point de vue, d’occuper des églises. Le pape François est un des pires ennemis de notre civilisation. Tout le monde a vu son « cirque » à Marseille pour appeler à toujours plus d’immigration, à la grande satisfaction de Macron. Le Cardinal Müller a dénoncé cette trahison mais il n’a plus aucun pouvoir.

  11. Une idée , demander des offices religieux tous les jours dans cette églises , et les chrétiens de Lyon doivent y assister en masse , afin de convertir les immigrés .

    • Bonjour Monsieur Sinclair,

      Que Dieu vous entende. Quelle excellente idée à la fois pacifique et missionnaire. Deux ou trois messes quotidiennes suivies des vêpres ne pourraient que soulager la misère spirituelle de ces migrants. Mgr de Germay, on commence quand?

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois