Faudra-t-il repasser son permis de conduire tous les 15 ans ?

Ursula_Von_der_Leyen_-_April_2022

L’automobiliste serait-il en passe de devenir l’ennemi public numéro un ? C’est à croire. Ainsi, ce 7 décembre, les eurodéputés ont-ils décidé « d’introduire une période probatoire de deux ans, puis une visite médicale, avec un test de vision, pour prolonger la validité de son document au moins tous les 15 ans », rapporte La Croix. De nouvelles règles durcies pour rouler dans l'Union européenne, votées de justesse en commission Transports (22 voix contre 21) et qui concerneront tout le monde. Ouest-France se veut toutefois rassurant, expliquant que « le vote au Parlement est annoncé en janvier ou février et il faudra accorder le texte avec celui des États. Aucune chance que cela aboutisse avant les élections européennes du 9 juin. »

Ainsi faut-il savoir que le renouvellement du permis de conduire devrait donc être soumis à une batterie d’examens médicaux, de plus en plus délicats à affronter, au fur et à mesure de l’âge. Bref, les bien-portants sont des malades qui s’ignorent et la loi des suspects devient la règle ; ce, dans l’indifférence générale et au nom de la sacro-sainte sécurité routière.

Mais que nous disent les statistiques en la matière, méticuleusement compilées par la Ligue de défense des conducteurs ? Tout simplement que les seniors « causent deux fois moins d’accidents » que les juniors, pourtant en évidente meilleure santé. Aurélie Troussard, secrétaire générale de cette association ramant à contre-courant de la « bagnolophobie » ambiante, a ainsi beau jeu de rappeler : « Tout porte à croire que cette mesure fera peser de nouvelles contraintes, aussi humiliantes qu’inutiles et coûteuses. » Et la même de poursuivre : « Les coûts administratifs et d’examens médicaux représentent autant d’argent qui serait si utile, par exemple, pour améliorer les secours et la médecine d’urgence qui sauvent des vies. » Et la cerise sur le pompon : « Il ne faut pas oublier qu’avec les déserts médicaux, on va assister à un engorgement des demandes. Que feront les conducteurs dont le droit à la conduite aura expiré et qui devront attendre de longs mois pour le renouveler ? »

Et la France rurale ?

Ainsi vont ces lois, votées par des élus se déplaçant dans des berlines conduites par des chauffeurs payés aux frais du contribuable et souvent concoctées par des assistants parlementaires ne se déplaçant qu’à pied, bicyclette ou taxi ; lesquels ignorent tout de la réalité de cette France tentant d’exister en dehors des mégapoles.

Là, en ces campagnes abandonnées des pouvoirs publics, où les facteurs ne passent plus ou que peu, où il faut bien prendre sa voiture pour aller chercher de quoi se nourrir pour la semaine, ce projet de loi européen pourrait faire figure de cataclysme. Car pour ces Français devenus étrangers en leur propre pays, la voiture n’est pas qu’un mode de vie mais juste la dernière façon de survivre. D’ailleurs, si le but de ces manœuvres européistes consiste à sauver des vies, ne serait-il pas plus urgent de se pencher sur l’état avancé de délabrement de nos petites routes, responsables à elles seules de plus de 30 % des accidents mortels en France ?

Une pétition tentant de bloquer cette mesure, aussi arbitraire qu’inique, et issue de sphères ne pouvant exciper de la moindre onction démocratique, a déjà rassemblé près de 200.000 signatures de citoyens refusant qu’on vienne s’immiscer en leur existence quotidienne.

Comme toujours, il convient de se méfier de la colère de la France bien élevée. À force de l’oublier, le gouvernement pourrait bien, un jour ou l’autre, en payer le prix. Plus ce jour tardera et plus ce prix sera élevé, à n’en point douter.

Nicolas Gauthier
Nicolas Gauthier
Journaliste à BV, écrivain

Vos commentaires

98 commentaires

  1. 60 ans de conduite, ( j’ai passé mon permis en mars 1963) pas le moindre accident, pas la moindre contravention, je serais devenu au fil du temps un véritable danger public, et j’habite en Haute Provence dans un petit village. éloigné de tout. Une seule solution : le taxi, mais ça revient cher…..

  2. Le but, c’est de nous empêcher de nous déplacer. L’obligation des voitures électriques qui n’ont qu’une autonomie très réduite, les bornes pour les recharger en nombre insuffisant, un temps de recharge qui nous pourrit la vie…

  3. « L’automobiliste serait-il en passe de devenir l’ennemi public numéro un ? » vous retardez. Cala fait une paille que l’auto est devenue l’ennemi public n°1 pour la nomenklatura qui occupe le trône. Et qui circule en Zil, rideaux tirés.

  4. Dans notre immeuble vit un couple, âgé de 93 et 86 ans, qui l’utilise leur voiture électrique pour faire ses courses, se rendre chez le médecin et aller à l’aquagym deux fois par semaine. Doivent-ils maintenant prendre un taxi ou un UBER ? Les technocrates de Bruxelles gouvernent clairement contre les peuples et Mme von der Leyen a prouvé son incompétence en tant que ministre de la Défense allemande et a donc été »limogée » vers Bruxelles. Là-bas, elle joue à la reine de l’Europe et fait des affaires avec Big Pharma via SMS pour des sommes de 35 milliards d’euros.

  5. Je réponds à la question du titre : NON. Car heureusement dans 15 ans l’UE n’existera plus. Mais il n’appartient qu’ux élus de ne pas appliquer cette imbécilité dans notre pays.

  6. Cette président de l’UE ainsi que les têtes d’œufs sous ces ordres commence à nous casser les pieds avec des décisions hors sol, il y a d’autres préoccupations plus importantes à s’occuper

  7. Toujours moins de libertés, plus de brimades ! Ces gens nous détestent et nous méprisent, il faut donc s’en débarrasser, et le plus vite possible. J’ai toujours voté contre l’Europe, et je ne me suis jamais trompé !

  8. Mon permis de conduire (C et E) est arrivé à expiration. C’est ballot (je suis retraité). Une association est à la recherche de conducteurs bénévoles porteurs de ces permis pour la Pentecôte 2024……… Je suis bien embêté pour faire mettre à jour mon permis, le médecin est loin, ne prend pas de nouveaux patients et pourtant il fait partie des médecins agréés par la préfecture…mais bon, ça n’est qu’une association de factieux, surement dangereusement droitisants, peut-être même attachés à une forme de tradition… On va pas en faire un fromage quand-même?

  9. Cela fait partie d’un grand dessein, celui de rendre de plus en plus difficile les déplacements individuels, prix des voitures majorés, autonomies minorées, un permis de conduire qui devient une course d’obstacles, et donc prochainement, une course récurrente. Les deux roues sont particulièrement dans le collimateur, car ils sont un recours possible pour se déplacer facilement, on fait donc tout pour dissuader les gens de les utiliser. Des flics qui vous guettent partout sur les routes, ils n’ont que cela à faire, apparemment, dans un pays qui se désagrège. Le problème, c’est que les transports publics ne fonctionnent pas, ou circulent trop rarement sur un réseau dont le maillage est trop large. Et un pays où on ne circule pas, c’est un pays sclérosé, avec des zones où les jobs ne sont pas pourvus, car pas accessibles, et même en faisant venir toute la racaille du monde, on ne resoudra pas le problème. Les voies routières et ferroviaires sont les vaisseaux sanguins de ce pays, mais le sang ne circule plus. C’est la thrombose macronienne !!

Commentaires fermés.

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois