Mardi 28 décembre, quatre personnes ont été humiliées publiquement en pour n'avoir pas respecté les règles sanitaires, rapporte CNews.

Les médias locaux rapportent que quatre hommes ont dû défiler dans la rue, revêtus d'une combinaison blanche et menottés, encadrés chacun par deux policiers, eux aussi vêtus d'une tenue blanche. Chaque homme portait une pancarte sur laquelle se trouvaient son nom et sa photo d'identité. Ils ont dû effectuer cette « marche de la honte » pour avoir tenté de faire passer la frontière à des migrants, et ce, malgré la fermeture du pays en raison du Covid-19.

Ce type d'humiliation publique était interdit depuis 2010. Le pays a décidé d'en faire de nouveau usage pour stigmatiser les personnes ne respectant pas les contraintes sanitaires. Les Nouvelles de Pékin ont dénoncé une « grave atteinte à l’esprit de l’État de droit », quand d'autres médias se sont réjouis que ce type d'événements servent d'« avertissement » pour les autres, précise CNews.

Des mesures très strictes en Chine

En Chine, des moyens drastiques ont été déployés pour éradiquer le Covid-19 du territoire. Les personnes arrivant dans le pays sont soumises à une quarantaine, les vols internationaux sont très limités. Le gouvernement a également organisé des dépistages massifs, et lorsqu'une personne s'avère positive, un confinement strict est imposé. La ville de Xi'an a, ainsi, été confinée en décembre, avec ses 13 millions d'habitants.

30 décembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.