Cet été encore, Boulevard Voltaire vous propose une fiction : La Reconquête.

2026. La France s’embrase. Pris entre les manifestations monstres des Français attachés à leur identité et les émeutes des banlieues, le gouvernement est sur le point de s’effondrer. Tel est le point de départ d’un roman palpitant sur la reconquête de la France par ses habitants. Sous le pseudonyme de Charles d’Onten se cache un fin connaisseur des arcanes du pouvoir, du monde et des forces vives de la société française.

9 août 2031, fort de Brégançon

Il se reposait sur une chaise, à l’ombre des hauts pins qui bordaient la somptueuse propriété. La chaleur accablante ne le dérangeait pas mais il aimait le bruit de la brise qui passait dans les aiguilles des arbres majestueux. Il ferma les yeux, profitant du moment de calme qui lui était offert. Le déjeuner avait été particulièrement joyeux, ses quatre enfants étaient excités à l’idée de la semaine de vacances qui s’annonçait et ils étaient conscients que leur avenir ne serait plus le même à compter de la semaine suivante.

Ils étaient partis jouer sur la plage, tandis que lui avait prétexté un dossier urgent à lire pour s’isoler un court moment. Il avait effectivement un lourd rapport dans les mains, il s’agissait d’un énorme travail effectué par le gouvernement en place au sujet de la du territoire. Le chef d’état-major de l’ de terre et le ministre de l’Intérieur avaient supervisé ensemble le contenu du rapport. Mais il n’avait pas l’intention de le lire immédiatement. La réalité était qu’il avait peur, il s’était préparé toute sa vie à ce moment mais il était terrifié. Ce n’était pas tant son destin personnel qui l’effrayait que celui de toute sa famille, ils s’engageaient dans une aventure qui les dépassait tous. Son épouse semblait, elle, sereine ; elle s’abandonnait totalement, confiante en l’avenir. Mais elle n’allait pas endosser son rôle, c’est lui qui allait devoir prendre en main la destinée de millions de personnes. Il songeait au chemin qu’il avait choisi de prendre. Quand on le lui avait proposé, il avait hésité, longuement, peu convaincu que le peuple l’attendait réellement. À force de rencontres, d’échanges, de réunions de travail et d’interventions médiatiques, il avait fini par se convaincre qu’il était réellement appelé, mais avait-il eu raison ? Et s’il s’était trompé ? S’il s’était laissé aveugler par une poignée de fanatiques incapables de savoir ce dont avaient réellement besoin ses concitoyens ? Il allait probablement vite le savoir.

– Louis ? Qu’est-ce que tu fais ? Nous t’attendons pour le café, le Premier ministre et son épouse sont là.
Sa femme s’était approchée sans bruit. Elle posa la main sur son épaule et lui caressa la joue.
– Il faut que tu viennes, mon chéri, ils n’ont que deux heures à nous accorder pour nous indiquer ce qu’a prévu le gouvernement pour assurer la transition. Tu es prêt ?
Il la regarda un instant, il était toujours amoureux d’elle, grande et fine brune au regard clair et au large sourire. Elle l’apaisait.
– Je suis prêt, allons-y.
Le prince Louis de Bourbon, aîné des Capétiens et héritier légitime du trône de France, également connu comme Louis XX, se leva. Il était temps pour lui de se mettre au travail : dans quelques jours, le 15 août 2027, il serait couronné roi de France, presque 250 ans après que les Français eurent décapité son ancêtre, Louis XVI.

 

Pour commander le livre : ici.

31 juillet 2021

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Vous pouvez désormais commenter directement sur Boulevard Voltaire :

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

5 3 votes
Votre avis ?
13 Commentaire(s)
le plus populaire
le plus récent le plus ancien
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires