« Laurent et Virginie » ? Est-ce vraiment la bonne méthode ?

Laurent Wauquiez, pour faire taire les critiques sur sa ligne conservatrice et identitaire, a brandi comme un étendard, au sommet du mont Mézenc, la blonde chevelure de Virginie Calmels, censée matérialiser l'ouverture à tous les vents du libéralisme et de la modernité.

Avec elle, le favori pour la présidence de LR réduisait au silence les Juppé, Pécresse, Solère et consorts. Et il était plaisant d'entendre le maire de Bordeaux dire d'elle -propos rapportés par Le Canard enchaîné mais démentis depuis- qu'elle n’avait "pas de principes", conformément à "la logique Endemol". La fin du juppéisme, qui n'intéressera bientôt plus que quelques thésards de sciences politiques bordelais, nous réserve quelques drôleries. Ne les boudons pas quand elles se présentent.

En tout cas, Mme Calmels, elle, en vraie chef d'entreprise qui a du flair et qui ne s'apitoie pas sur les occasions ratées, a bien compris que Juppé, c'était fini. Et après avoir rallié Fillon le temps d'un printemps, elle s'accroche à la nouvelle figure montante de la droite.

Dans un entretien à Sud-Ouest, elle annonce que si M. Wauquiez est élu, elle sera vice-présidente de LR. Le marché est clair. Et la feuille de route aussi. À charge, pour elle, d'apporter à M. Wauquiez les libéraux et les bobos. Deux clientèles qu'elle connaît bien.

"En lançant mon mouvement DroiteLib' en pleine présidentielle, j’ai voulu fédérer les libéraux et maintenir dans la famille de droite les jeunes qui avaient rejoint Bruno Le Maire [...] Aujourd’hui, DroiteLib', c’est 8.000 à 10.000 adhérents."

À vrai dire, entre les Constructifs de Solère ralliés au gouvernement Philippe et les Libres ! de Mme Pécresse, on peut se demander ce qu'il reste encore de libéraux dans LR que pourrait attirer Mme Calmels.

Et puis, bien sûr, Mme Calmels est là pour câliner et ramener toutes les brebis effrayées par le grand méchant loup Sens commun.

J’ai des amis homosexuels que j’ai mariés ; le mariage pour tous ne me gêne pas ; le bonheur des uns ne crée pas le malheur des autres. Je suis même pour l’adoption pour tous, hétérosexuel ou homosexuel [...] En revanche, je suis contre la GPA et la PMA.

Intéressante, cette triple position qui ratisse très très large : je suis, bien sûr, favorable au mariage pour tous, je veux même aller plus loin sur l'adoption, mais attention, pas de GPA et de PMA, histoire de rappeler qu'elle a « des principes ».

À ce sujet, Mme Calmels n'est pas allée jusqu'à parler de « ligne rouge ». Non, la ligne rouge, c'est pour - enfin, contre - le Front national et, dit-elle, "Laurent Wauquiez a lui aussi cette ligne en tête".

En somme, en cette rentrée, rien de nouveau sous le soleil pâle de LR : après « Nathalie et Nicolas », les militants LR réapprennent à lire dans le « Virginie et Laurent ». Mais c'est toujours la même mauvaise méthode...

Pour ne rien rater

Revivez le Grand oral des candidats de droite

Les plus lus du jour

L'intervention média

Les plus lus de la semaine

Les plus lus du mois