Près de quatre millions de doses de vaccins AstraZeneca vont être jetées en France.

Ces 3,6 millions de doses sont sur le point d’arriver à expiration, révélait Le Parisien, le 5 mai dernier. Les pays européens ont peiné à écouler leurs stocks excédentaires en raison de « la baisse de la demande et du manque de volonté de se faire vacciner dans les pays en développement ».

Affolement des gouvernements qui ont surcommandé des vaccins

En effet, comme le révèle la publication, si, au départ, les pays en voie de développement peinaient à obtenir des doses de vaccin, ils ont aujourd'hui des stocks mais semblent avoir du mal à faire accepter le vaccin par les populations locales.

1,3 million de doses étaient « allouées à un don bilatéral qui a été annulé à cause du désistement du pays receveur ». La France n’est cependant pas seule dans cette situation : le Danemark a dû jeter un million de doses. L'économiste de la santé Nathalie Coutinet explique au quotidien qu'il y a eu « un affolement des gouvernements qui ont surcommandé des vaccins pour être sûrs d’en avoir assez ». Un gaspillage estimé par Contribuables associés à 6,4 millions d'euros.

10 mai 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.