En cette période troublée et anxiogène où l'avenir de notre pays s'assombrit, une immense chaîne de prières s'élève chaque semaine, en union avec de nombreux groupes partout dans le monde, afin de confier la France à Dieu et à la Vierge Marie.

Ainsi, depuis le mois de janvier 2022, cette belle et salvatrice initiative proposée par des laïcs catholiques se répand à bas bruit dans les villes et les campagnes de notre vieux pays. Elle ne claironne pas dans les grand public et, pourtant, fait son chemin. À la faveur conjuguée des et du bouche-à-oreille, elle ravive l'Espérance, vertu théologale majeure, dans le cœur de nombreux Français. Cette espérance porte un nom : la France prie.

Partout sur le territoire, des groupes plus ou moins importants de fidèles se rassemblent avec des cierges bénis devant une église, un calvaire ou encore une statue mariale et récitent, ensemble et à voix haute, un chapelet, de préférence le mercredi à 18 heures. Point de ici, mais la ferme volonté d'afficher publiquement un acte de foi capable de réunir les catholiques autour d'une cause supérieure : le salut de la France.

S'il était jadis fréquent de prier pour la « fille aînée de l'Église », l'habitude s'était perdue et il nous revient aujourd'hui de rappeler que malgré le quotidien morose et les crises violentes traversées par notre pays, le chrétien possède une arme redoutable : la prière. N'a-t-elle pas montré sa force désarmante aux Philippines en 1986, lorsqu'une foule récitant le Rosaire fit reculer les soldats du dictateur Ferdinand Marcos ? Ou encore lorsque la détermination de millions de catholiques autrichiens armés de leurs seuls chapelets et inspirés par le message de la Vierge de Fatima vint à bout, sans raison apparente, des prétentions soviétiques sur l’Autriche en 1955 ?

Sur le site Internet, une carte interactive recense tous les chapelets « déclarés » pour confier notre pays, obtenir le retour de la paix et de la dans le respect du droit naturel dans la française. Un canal Telegram y est associé, qui permet de se rendre compte, photos à l'appui, de l'engouement que cette initiative reçoit chaque semaine partout en France : des enfants, des jeunes, des familles, des anciens face à un calvaire inconnu dans un petit village ou bien face à une cathédrale se retrouvent et prient à nouveau pour la France.

5527 vues

1 mai 2022

VOS COMMENTAIRES

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires insultants. La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de commentaires en majuscule.
  • L’utilisation excessive de ponctuations comme les points d’exclamation ou les points de suspension rendent la lecture difficile pour les autres utilisateurs, merci de ne pas en abuser !

Pas encore de compte, inscrivez-vous gratuitement sur bvoltaire.fr

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

32 commentaires

  1. Ce qui est sûr : ça ne doit pas plaire au clergé ,du premier abbé au plus en avant des évêques ,archevêques et jusqu’au pape , bien dans leur jus et surtout pas de vague ,seule les appels à la générosité sont appréciés ,faut bin vivre mon pôvre fidèle ! Eh oui , la nature a horreur du vide , l’islam a pris la place , et même peut-être avec la bénédiction du grand chef qu’avec respect nous appelions le souverain Pontife , mais ça c’était avant !

  2. C’est très honorable de leurs part mais ça n’y changera strictement rien . C’est contre l’islam « qu’ils » doivent batailler et non « prier » . Le ver est dans le fruit ; et bien sur à cause de nos politicards vereux qui ont laissé faire et vendu la FRANCE a l’islam …. Woody Allen a dit :  » Si dieu existe j’espère qu’il a une bonne excuse  » …..Tout est dit .

Les commentaires sont fermés.

  Commenter via mon compte Facebook

  Commenter via mon compte Twitter