La traditionnelle manifestation des syndicats du 1er Mai - fête internationale des travailleurs - a commencé à Paris à 14 h 30.

Situation tendue

Comme plusieurs journalistes présents sur place l'ont remarqué, vers 16 h 30, au niveau du boulevard Voltaire, la situation s'est tendue entre certains manifestants violents et les CRS, comme l'a observé Pierre Bouvier, du Monde.

Agences bancaires vandalisées

Plusieurs vitrines ou devantures de commerces ont été vandalisées, notamment des agences bancaires ou immobilières. Souvent sous les acclamations de la foule. Des commerces ont aussi été attaqués.

Un pompier agressé

Le journaliste Clément Lanot a aussi pu constater qu'un pompier avait été agressé et empêché d'éteindre un incendie.

Vif échange entre Mélenchon et Darmanin

Jean-Luc Mélenchon a dénoncé sur Twitter «les violences parasites», mais estimé que «le préfet (de police de Paris Didier Lallement) savait», et qu'il a été «incapable de garantir le droit de manifester en paix».

Le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin lui a répliqué : «L'absence de propos de soutien» aux forces de l'ordre et aux pompiers «est particulièrement insultante. J'appelle chacun et chacune, et notamment Jean-Luc Mélenchon ad hominem, à condamner ces violences et à lever toute ambiguïté qu'il peut y avoir avec l'ultra gauche.».

8 policiers blessés et 45 casseurs interpellés

Toujours selon M. Darmanin, 8 policiers ont été blessés et 45 casseurs interpellés dont l'auteur des violences sur un pompier, une militante d'extrême gauche.

1 mai 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.