La Fête de L’Humanité a lieu ce week-end, au Bourget, en région parisienne. Comme l’a révélé le journaliste militant Taha Bouhafs, dans une vidéo publiée sur Twitter, ce fut l’occasion pour le public de dire ce qu’ils pensaient des forces de l’ordre.

La foule scande « Tout déteste la police »

La Fête de L’Humanité réunit, traditionnellement, les militants communistes et d’extrême gauche qui se retrouvent autour de concerts (Tryo, Yseult et autres), de tables rondes, de débats et des traditionnels stands de merguez.

Mais ce qui a attiré l’attention de certaines personnalités de la droite de l’échiquier est une vidéo publiée par le journaliste Taha Bouhafs dans laquelle on peut voir et entendre la foule scander « Tout déteste la police », slogan habituel des manifestations de gauche.

Indignation

Une expression spontanée de mauvais goût pour le député Les Républicains François Jolivet. Loin de louer l’« ambiance » exaltée par Taha Bouhafs, l’élu a fustigé « les propos tenus en cœur (sic) » ce soir-là et exigé de la part des partis de gauche une « condamnation unanime et républicaine », alors que plusieurs nuits de violences ont secoué le sud de la région parisienne.

Gérald Darmanin a également réagi dans le même sens, quelques heures plus tard.

À noter le silence, à cette heure, du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal présent, ce samedi, à la fête pour un débat avec Philippe Martinez ainsi que celui de Valérie Pécresse, présente pour un débat avec Fabien Roussel. La région d’Île-de-France, dont elle est présidente, subventionne, selon Libération, la Fête de l’Humanité.

11 septembre 2021

Les commentaires sont fermés sur cette publication.