Le 18 décembre dernier, Anne Hidalgo annonçait que « l’hyper-centre » de Paris (Ier, IIe, IIIe et IVe arrondissements) demeurerait en partie interdit à la circulation après les JO. Avec un périph' limité à 50 km/h et des coûts de stationnement devenus exorbitants, le maire de Paris aura parachevé son œuvre : réserver la capitale aux vélos.

Depuis quatre ans qu’on nous les sert à chaque repas, on a bien compris que les JO de l’été 2024 seront tout sauf une grande fête nationale. Vitrine pour un monde globalisé, ce sera surtout un nouveau test d’ampleur pour la restriction des dernières libertés du citoyen français.

Des interdictions de déplacement

La liste est déjà longue des interdictions en cours ou à venir, déplacements de population et autres farces destinées à transformer Paris en village Potemkine. Il ne s’agit pas seulement de nettoyer la Seine pour y plonger les compétiteurs, mais de vider Paris de tout ce qui pourrait ternir le décor. On apprenait ainsi, en décembre, que « 10 hébergements temporaires ont été installés à travers la France dans le but de délocaliser les sans-abri hors des rues de la capitale », opération qui s’apparente, disent les associations, à un véritable « nettoyage ethnique ». Et quand on aura fini de liquider les bouquinistes et envoyé vers les campagnes tous les migrants, mineurs isolés et crackeux, on pourra enfin goûter à l’entre-soi.

C’est, bien sûr, pour des questions de stricte sécurité que des périmètres ont été délimités dans les zones les plus prestigieuses de la capitale.

Nos édiles, qui ne manquent pas d'humour, affirment qu’il s’agit d’« assurer la bonne gestion des flux et de la circulation ». Sauf que, dans les faits, cela va se traduire pas une interdiction de toute circulation. Mais attention : « Les restrictions de circulation ne concerneront pas les piétons, les cyclistes et les utilisateurs de trottinettes dans les périmètres rouge et bleu. »

Trois zones ont donc été délimitées dans les secteurs les plus touristiques et prestigieux, à savoir Trocadéro, Champ-de-Mars, tour Eiffel, Invalides, Grand Palais, pont Alexandre-III, Concorde. Par ordre d’importance : « périmètre de circulation motorisée réglementée », « périmètre d’interdiction de la circulation motorisée » et, enfin, « périmètre de protection (SILT, pour sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme) ». Pour ce dernier secteur, seuls sont autorisés « les piétons après filtrage », les véhicules « opération sentinelle » et les secours. Tout le reste est strictement interdit, y compris ce qui concerne les soins à la personne ou le portage des repas ; persona non grata, les gens ayant un garage dans la zone, les éboueurs, les balayeurs...

Les stations de métro des Champs-Élysées, Concorde et Tuileries seront totalement bouclées, la fermeture intervenant « progressivement » à partir de mars. Mais tout cela, bien sûr, la ville et l’État nous l’assurent, c’est « pour concilier les exigences de sécurité d’un événement majeur avec les déplacements des riverains, l’accès à leur domicile, leur lieu de travail ou leur commerce ». En les empêchant de circuler, donc.

Et des livraisons de colis peu recommandées

Enfin, dernière nouvelle du jour : l’État invite les particuliers à éviter de se faire livrer des colis pendant la durée des jeux. Sur le site dédié, il est conseillé de s’abstenir de livraisons entre le 26 juillet et le 11 août, puis du 28 août au 8 septembre. Et si l’on ne peut l’éviter, il faut « privilégier des livraisons à des heures et des jours avec moins de trafic », « se tourner vers des livraisons à vélo ou à pied » ou encore « privilégier un point-relais en dehors des périmètres de sécurisation ».

Bref, si vous voulez pouvoir vivre l’été prochain, fuyez Paris !

6574 vues

05 février 2024 à 14:28

La possibilité d'ajouter de nouveaux commentaires a été désactivée.

30 commentaires

  1. Mme Hidalgo estime-t-elle possible Les livraisons en vélo de colis de plus de 20 kg ? Décidément elle ne sait qu’inventer pour vider Paris de ses habitants.On en vient à se demander si elle a encore toute sa raison.

  2. Ce sont des jeux qui ne nous regardent plus mais,qui, dans l’esprit du mondialiste en chef, est une occasion de fairte la promotion du sans frontiérisme à travers l’afflut de touristes venus de tous les pays , tout en continuant à accueillir les vagues continuels de migrants et tout en éliminant les « mauvais  » élèves qui jouent la carte de l’état nation dont la Russie. Elle, qui pourtant, n’est pas dans la situation de l’allemagne nazifiée qui avait organisé les jeux olympiques de 1936 qui s’étaient déroulés à Berlin pour faire la propagande d’un système totalitaire !
    La promotion d’un système n’est jamais loin de l’esprit de ces organisations transnationales qui se cachent derrière les valeurs véhiculées par le sport . Il faut espérer que ces jeux ne soient pas endeuillés par la manifestation des éceuils propres à cette mondialisation car cela pourrait faire désordre internationalement pour les gens qui en font l’alpha et l’omega de leur politique.

  3. Ca me rappelle un film ancien de 1973 en Uruguay  » Etat de siège  »prononce par une junte militaire à la quelle  »l’ état d’urgence » ne suffisait plus!

  4. Ces. J O sont devenus une bêtise effrayante c’est du business et l’on en profite pour faire du ménage . tout sauf une fête du sport

  5. Un premier résultat : en bord de mer principalement, les propriétaires de logements de vacances ont doublé leurs prix. Merci qui ?

  6. Fuyez Paris. Laisser « portes-ouvertes » à toutes la racaille qui n’hésitera pas à venir vous cambrioler.

  7. « le filtrage des piétons »…cela ne vous rappelle pas certains ghettos ? La plus belle ville du monde mise sous cloche, comment a-t-on pu en arriver là ?

  8. Les J.O à Paris , ce sera pire que sous l’Occupation en 1940 car au moins les Allemands avaient le sens de l’organisation , souvent , hélas , pour le pire.

    1. Après le départ des occupants allemands, Paris a pu retrouver son visage. Après celui d’Hidalgo et ses irrécupérables dégradations…

  9. Gare aux  » déséquilibrés » qui pourraient s’intéresser d’une manière toute particulière aux JO… Mais on sait d’ores et déjà que ce ne sont pas des islamiques.

Les commentaires sont fermés.