Deux restaurateurs juifs de Strasbourg ont déposé plainte, ainsi que le consistoire israélite du Bas-Rhin, après le refus, par un ou deux livreurs Deliveroo (plate-forme de livraison à domicile de repas commandés chez les restaurateurs), de prendre en charge leurs commandes, et la tenue de propos antisémites, relatent les Dernières Nouvelles d’Alsace.

Refus de livrer des spécialités israéliennes

Deux plaintes ont été déposées, le 7 janvier au soir, par deux restaurateurs au commissariat central de police de Strasbourg, s’étant vu refuser leur livraison, a indiqué, à l’AFP, une source policière. « L’enquête est en cours pour identifier le mis en cause », a ajouté le parquet de Strasbourg.

Dans ces deux restaurants strasbourgeois casher, « c’est un peu la même scène qui est décrite par les restaurateurs : ils préparent la commande et le livreur demande : “C’est quoi, votre spécialité ?” Le restaurateur répond : “Ce sont des spécialités israéliennes”, et le livreur dit alors : “Ah, ben non, je ne livre pas aux Juifs” et annule la livraison », a relaté Me Raphaël Nisand, l’avocat des entrepreneurs.

Une plainte a également été déposée au nom du consistoire israélite du Bas-Rhin qui dénonce ceux qui « osent pratiquer ouvertement une discrimination antisémite ».

« Nous prenons cet incident très au sérieux et avons immédiatement décidé de mener notre propre enquête interne », a réagi l’entreprise Deliveroo dans un communiqué. « Si les faits tels qu’ils sont rapportés sont avérés, nous agirons et mettrons définitivement fin au contrat du livreur responsable » et condamnant « les propos ou agissements antisémites, qui constituent un délit pénal ».

L’enquête a été confiée à la Sûreté départementale.

11 janvier 2021

À lire aussi

Risque terroriste et migratoire dans les Pyrénées : Defend Europe à la frontière franco-espagnole

L’objectif de cette mission est de contacter les forces de l’ordre « en cas d’intrusion » …