Editoriaux - Politique - 28 septembre 2019

J’ai participé à la Convention de la droite et je n’en suis pas mort !

Le militant LR que je suis a été agréablement surpris de recevoir une invitation en bonne et due forme pour participer à la Convention de la droite, le 28 septembre 2019. Certes, je pense que mon audience sur les réseaux sociaux et mes déblatérations dans certains médias ont joué en ma faveur mais, sur le coup, j’avoue que cette marque de reconnaissance que je n’ai pas eue dans mon parti lors des dernières universités à La Baule ou au Touquet fait chaud au cœur, sachant que je ne crois pas au concept d’union des droites.

Ainsi donc, je me suis retrouvé à une réunion de l’extrême droite ?

Dans la salle, des intellectuels, des personnes très connues dans les médias, Zemmour, Goldnadel, Rioufol, Ménard, Laurent Alexandre, Guillaume Bigot, Élisabeth Lévy et tant d’autres.

Il y avait quelques élus mais le constat est que cette Convention était d’abord un temps d’échanges entre des intellectuels qui pensent à droite.

L’hôte n’était donc pas Marion Maréchal, comme annoncé par certains médias ? L’ex-députée était bien présente, mais elle n’était pas la vedette ; c’est plutôt Raphaël Enthoven qui a fait le hold-up parfait. En effet, le philosophe a osé la contradiction dans un environnement hostile, il a porté des attaques, fait des critiques avant de s’éclipser, laissant aux débatteurs le soin de répondre sans contradicteur : chapeau, l’artiste !

Les thèmes abordés durant ce moment d’échanges sont ceux qui touchent beaucoup de Français, l’identité, la crise migratoire, la PMA/GPA, l’éducation, la culture, la fiscalité, l’écologie, etc.

Bref, on n’y a pas parlé de fascisme, nazisme ou autres, comme les bien-pensants en rêvaient.

J’ai écouté l’intervention de Marion Maréchal (même temps de parole que tous les autres intervenants) : ma foi, je n’ai pas décidé, au terme de son discours, de déchirer ma carte LR.

Mais pourquoi donc cette fatwa jetée contre la Convention de la droite ?

Est-il interdit, pour des intellectuels de droite, de se retrouver et échanger, alors qu’on autorise, dans le même temps, des réunions de toute la smala des islamo-gauchistes les plus extrémistes ?

En vérité, ceux qui ne voulaient pas que cette Convention se tienne ont tout simplement peur, peur que les intellectuels, la société civile, se structurent en force politique. Ils ont peur de perdre leurs places au chaud, peur de perdre la main sur leur fonds de commerce, peur de ne plus être audibles.

La Convention de la droite m’a surtout permis de comprendre une chose : les conservateurs sont plus nombreux que l’on peut le croire.

La Convention de la droite était, à mon sens, la convention des conservateurs et je suis fier et très heureux d’y avoir participé. Rendez-vous l’an prochain !

À lire aussi

Musulman(e)s en France, opposez-vous aux islamistes, dites stop à l’instrumentalisation !

On apprend, dans Marianne, que les signataires de la tribune contre le voile sont menacés,…