Le cimetière de Lannemezan a été vandalisé par deux individus, dans la nuit du 9 au 10 août : ils ont saccagé des croix et plaques commémoratives sur 63 tombes, « provoquant la colère et l’indignation des familles », rapporte 3 Occitanie.

Une injonction d’un marabout malien

Interpellés sur la commune par les gendarmes une semaine plus tard, grâce notamment à un téléphone portable perdu sur les lieux du délit et du sang provenant d’une blessure, les deux hommes, âgés de 23 et 24 ans, déjà connus de la , ont reconnu les faits, selon le parquet de Tarbes.
Leurs motivations sont confuses, mais les expertises psychiatriques les ont déclarés aptes à être jugés en comparution immédiate le 21 août.
Au tribunal correctionnel de Tarbes, et « en présence de nombreuses victimes choquées par cet acte incompréhensible et gratuit », ils ont déclaré vouloir « pactiser avec le diable pour réussir dans la musique », précise La des Pyrénées.

Fabien, originaire du Cameroun, a raconté au tribunal être en lien avec un marabout au qui lui aurait conseillé, pour réussir dans la musique et devenir célèbre, d’« enlever ce qui représente Dieu et le remplacer par 666 ».

Prison ferme

La procureur de la République a requis, à l’encontre de Fabien, 18 mois de prison, dont 8 mois ferme, et 10 avec un sursis probatoire de 2 ans, et pour son complice, la peine réclamée est plus légère : 12 mois, dont 6 mois ferme et 6 assortis d’un sursis probatoire de 2 ans.

Les réquisitions ont été suivies par le tribunal, qui a donc condamné les deux prévenus. Ils devront, en outre, indemniser les victimes, le préjudice financier étant estimé à plus de 30.000 euros.

24 août 2020

À lire aussi

Mayotte : un assaillant attaque avec une pioche un policier en hurlant « Allah akbar »

Le policier agressé et blessé à la tête a été hospitalisé. …