Invité, ce dimanche 9 janvier, dans le « Grand Rendez-Vous » sur Europe 1 et , le député LR Guillaume Peltier a annoncé qu'il rejoignait la campagne d'Éric Zemmour.

C'est une annonce de taille qu'a réservée le député LR à Europe 1 et , à trois mois de la présidentielle. Guillaume Peltier a en effet fait part de sa décision de rejoindre le parti Reconquête, expliquant : « J'ai pris ma décision avec beaucoup de gravité et d'enthousiasme. J'ai pris le temps de la réflexion et j'ai mesuré l'enjeu [...] J'ai été numéro deux des Républicains, porte-parole de Nicolas Sarkozy, je suis député du peuple. Et je crois qu'au nom de la forte que j'ai fondée au sein des Républicains, au nom des 40 % des adhérents LR qui ont voté comme moi pour Éric Ciotti il y a quelques semaines, j'ai pris la décision de soutenir le seul candidat de la droite, le seul candidat capable de battre Emmanuel Macron parce que capable de rassembler tous les électeurs de droite. Le seul candidat fondamentalement courageux et lucide sur la société française. J'ai décidé de soutenir Éric Zemmour pour qu'il soit notre prochain président de la République. »

« Énormément d'adhérents Les Républicains veulent que ça change et considèrent que celui qui est le plus proche de nos convictions, celui qui porte la stratégie la plus opérationnelle et est le plus courageux, c'est Éric Zemmour », a-t-il expliqué, ajoutant que même s'il n'avait rien contre Valérie Pécresse « humainement », il ne lui faisait pas « confiance ».

Éric Zemmour se réjouit de ce ralliement

Le candidat à la présidence de la République a réagi par un communiqué de presse publié sur les réseaux sociaux. « Son soutien constitue un tournant pour notre campagne, pour l' et pour notre volonté commune de rassembler tous les électeurs de pour gagner et sauver la France », a-t-il expliqué. « Je l'accueille chaleureusement », a-t-il conclu.

Guillaume Peltier, actuellement député du Loir-et-Cher, est passé par le Front national de la Jeunesse, le Mouvement national républicain puis le Mouvement pour la de Philippe de Villiers, pour rejoindre, en 2009, l'UMP devenu depuis LR. Le 7 décembre dernier, Christian Jacob l'avait démis de sa fonction de vice-président des LR après qu'il avait tweeté « Comment rester insensible » au discours d'Éric Zemmour.

 

2660 vues

9 janvier 2022

Les commentaires sont fermés sur cette publication.