Clément Weill-Raynal, journaliste à France Télévisions, a été convoqué par sa hiérarchie pour sa couverture de l’attaque à la préfecture de police de Paris. Peu après les faits, il avait évoqué à l’antenne un attentat, « l’hypothèse d’un acte motivé par l’islam radical » de manière prématurée, selon sa direction.

Explications de son avocat Maître Gilles-William Goldnadel au micro de Boulevard Voltaire.

Partager

À lire aussi

Gilles-William Goldnadel : « L’horrible mort de George Floyd est instrumentalisée ad nauseam par l’extrême gauche »

Après la mort de George Floyd, manifestations et émeutes aux États-Unis. Ces manifestation…